Actualités

Soda light : risque d’AVC multiplié par 3

Publié le
Soda light : risque d’AVC multiplié par 3

Les boissons édulcorées entraînent un risque multiplié par trois d’accident vasculaire cérébral

Une étude américaine vient de démontrer que les consommateurs de soda light avait plus de risque de souffrir de démence ou d’être victimes d’un accident vasculaire cérébral (AVC).
Les chercheurs ont pour cela étudié une large population appelée cohorte Framingham, qui date de 1947.
Les chercheurs ont analysé en considérant le taux de cholestérol, les risques de la survenue de troubles cardiovasculaires et la survenue de démence.

Ce sont près de 4400 personnes qui ont été régulièrement suivi afin de mesurer l’incidence de développer un risque cardiovasculaire ou pour évaluer une démence, soit la maladie d’Alzheimer.
Les scientifiques ont révélé que les personnes consommant en excès des boissons « light » présentent trois fois plus de risques de développer un accident vasculaire cérébral et que même la consommation journalière d’un seul verre élève le risque.

Dr Matthew Pase indique que les résultats démontrent un lien important entre consommation de sodas et atrophie cérébrale. Et que de même boire des sodas light tous les jours multiplie par 3 le risque de faire un AVC ou de souffrir de démence »

Etude publiée dans les journaux scientifiques « Strocke » et « Alzheimer and Dementia ».

De plus en plus les boissons dites ‘light’ sont mises à l’index et dénoncées comme étant plus nocives même que les boissons ‘normales’, dans ce contexte rappelons, comme l’a fait le Dr Pase, que la seule boisson utile est l’eau.