Actualités

Surpoids et diabète : l’Afrique n’est plus épargnée

Publié le
Surpoids et diabète : l’Afrique n’est plus épargnée

Obésité et diabète gagnent l’Afrique

L’obésité et le diabète longtemps considérés comme des maladies des pays développés, s’exportent de plus en plus vers l’Afrique.
L’évolution démographique et sociale s’est accompagnée d’un changement de profil sanitaire qui fait surgir de nouveaux défis à ajoutés aux problèmes africains classiques de santé.
Ce sont les conclusions d’analyses de recherches faites par des chercheurs de l’Imperial College of London et dont les résultats publiés dans International Journal of Epidemiology.
Les études ont révélé que dans le nord et le sud de l’Afrique, l’indice de masse corporelle a évolué à la hausse : l’IMC moyen est passé de 21 à 23 chez les hommes, et de 21,9 à 24,9 chez les femmes entre 1980 et 2014.
Parallèlement la prévalence du diabète a augmenté, en passant de 3,4% de la population atteinte à 8,5% chez les hommes, et de 4,1% à 8,9% chez les femmes sur la même période.

Rappelons que la prévalence du diabète en Tunisie est de 10%

Un défi supplémentaire qui s’ajoute, et alourdit les charges des systèmes de santé africains l’Afrique devant déjà faire face à des endémies de maladies comme le sida ou la malaria.