Actualités

Test sanguin pour détecter le syndrome du bébé secoué

Publié le
Test sanguin  pour détecter le syndrome du bébé secoué

Test sanguin pour détecter une possible hémorragie cérébrale chez les bébés secoués

Des chercheurs américains viennent de mettre au point un test sanguin permettant de mettre en évidence les séquelles, traumatismes crâniens chez les nourrissons, qui peuvent entraîner une hémorragie cérébrale, syndrome du bébé secoué.
Ce test a été appelée « BIBIS » et utilise trois biomarqueurs et ainsi que le taux de l’hémoglobine, la protéine qui porte l’oxygène du sang, destiné au nourrisson, il n’utilise que très peu de sang.

L’efficience de ce test sanguin a été démontrée sur 599 nourrissons. Dans 90% des atteintes, ce test a permis de de révéler correctement le syndrome du bébé secoué, un résultat plus élevé que le simple examen clinique qui ne décèle environ que 70% des cas.

Le syndrome du bébé secoué (SBS) est une forme de maltraitance et à l’origine d’un grand taux de mortalité et de morbidité.
Plus l’enfant est diagnostiqué et traité rapidement, moins le risque de souffrir de graves séquelles ou, plus tard, de troubles de l’apprentissage, d’anomalies de coordination des mouvements et de l’irritabilité, est grand.

Ce test devrait aider les médecins à confirmer l’évaluation clinique dans les cas où les symptômes ne sont pas clairs, et à décider si un enfant a besoin de l’imagerie cérébrale pour détecter une hémorragie cérébrale.

Il devra toutefois être validé sur une population plus importante avant d’être mis sur le marché.

Cette étude scientifique a été en avril 2017 dans la revue « JAMA Pediatrics ».