1er congrès africain de nutrition

Tunisie : 30% des adultes souffrent d’obèsités

Publié le

Du 6 au 8 octobre, s’est tenue le 1er congrès africain de nutrition à Hammamet. Plusieurs thématiques étaient débattues lors de ce congrès, dont l’obésité infantile, la technologie nucléaire dans le domaine de la nutrition et les troubles du comportement alimentaire du sujet obèse.

C’est lors de ce congrès que Taher Gharbi, nutritionniste et secrétaire général de l’association tunisienne des sciences de la nutrition a fait ce bilan désastreux : “Plus de 30 pour cent de personnes adultes en Tunisie souffrent d’obésité qui est un terrain favorable aux maladies non transmissible dont le diabète, la tension artérielle et les maladies cardiaques”.

41 millions d’enfants en surpoids

Taher Gharbi a ajouté à ce bilan que 10 millions d’enfant de moins de cinq ans en Afrique sont en surpoids et au total 41 millions dans le monde.
Devant ces chiffres, et sachant que la Tunisie dénombre 20 000 nouveaux cas de diabète par an principalement des diabètes de type 2, celui-ci a appuyé la nécessité de créer des instituts régionaux de nutrition afin de rapprocher les prestations de santé du citoyen et de renforcer la sensibilisation et la prévention des maladies.

Hinda Jamoussi, présidente de l’association tunisienne de nutrition, a déclaré que l’obésité était principalement due, de nos jours, à la malnutrition et aux troubles du comportement alimentaire, en particulier chez les enfants consomment des aliments riches en matières grasses et en calories ainsi qu’à des habitudes de vie sédentaire, manquant d’activité physique et restant des heures devant un écran, quel qu’il soit, le tout induisant une prise de poids excessive.