obesite et arthrose

Obésité, microbes intestinales et arthrose : quel rapport ?

Publié le

C’est une étude qui relie à la fois les microbes au niveau de l’intestin, la surcharge pondérale et l’apparition d’une affection rhumatismale, l’arthrose. D’ailleurs, depuis de longues années, les scientifiques ont pensé au lien entre l’obésité, l’altération des articulations et l’arthrose.

par

Un régime riche en gras perturbe la flore intestinale causant des processus inflammatoires.

Les conclusions de cette étude ont été publiés dans la revue « JCI Insight ». Les chercheurs américains ont réalisé des expérimentations sur un modèle de souris qui ont été alimenté par un régime occidental enrichi en gras, à base de cheeseburgers et de milkshakes.

Après quatre semaines, les souris sont devenues obèses et ont développé des diabétiques. Cette modification bactérienne a coïncidé avec une prolifération de processus inflammatoires. En effet, l’intestin de ces souris a été colonisé par des bactéries inflammatoires.
La seconde phase des expérimentations cliniques a été de mettre en place pour ces souris des mécanismes engendrant une arthrose comme une altération des ménisques.

La constatation des chercheurs américains a été que la maladie arthrosique s’est développée plus vite chez les souris en excès de poids que chez les souris maigres. Par ailleurs, les chercheurs ont observé que le fait de complémenter le régime des souris obèses par une substance active appelée oligofructose, a permis d’assurer la préservation du cartilage chez les souris en surcharge pondérale.

En outre, l’oligofructose rendaient les souris obèses moins diabétiques. En revanche, cela ne permettrait pas de réduire le surpoids. Selon le professeur Robert Money, auteur principal de cette étude, l’arthrose est une complication de l’obésité tout comme le diabète et les pathologies cardiovasculaires.

La flore intestinale est très importante pour la santé de l’être humain notamment pour préserver l’immunité de l’individu. Dans le cas d’une obésité, les bactéries du microbiote sont perturbées et ont des conséquences sur la survenue de maladies notamment articulaires comme les pathologies rhumatismales telle l’arthrose.