obesite

L’obésité : quelles sont les conséquences sur le corps ?

Publié le

Si on cherche à justifier l’obésité et à montrer, dans les programmes télévisés, qu’une surcharge pondérale ne diminue en aucun point la valeur de l’être humain, cela prouve l’importance de ce phénomène dans notre société et la gravité de ces répercussions psychiques. Mais en essayant de traiter une conséquence grave de l’obésité, on est entrain de banaliser et camoufler une maladie destructrice de tout l’organisme.

par

Conséquences psychologiques :

La beauté ne doit pas répondre à des règles. C’est dans les détails de chaque fille et dans les défauts de chaque femme que se trouve son charme incontournable. Et ce ne sont pas quelques kilos en excès ou en défaut qui vont déterminer notre valeur. Toutefois, on doit avouer les répercussions de l’obésité sur la confiance en soi, les opportunités offertes par la société dans le cadre d’un boulot par exemple et sur le droit de mener une vie normale. C’est ainsi qu’une humeur dépressive est souvent associée à l’obésité.
Si une aide psychosociale peut contribuer à dépasser ce problème, le côté esthétique devient un faux problème en présence d’une obésité maladie.
 
obesite probleme metabolique

Conséquences métaboliques :

L’hypercholestérolémie, bien que souvent associée à l’obésité, ce n’est pas une conséquence de l’obésité elle-même, mais des mauvais apports nutritive. Cependant l’hypertriglycéridémie dépend directement de l’obésité. De plus l’état d’insulinorésistance qu’elle induit provoque l’apparition d’un diabète type 2 même à un âge jeune.
 
obesite et diabete

Conséquences respiratoires :

Il s’agit principalement du syndrome d’apnée de sommeil qui consiste à une difficulté respiratoire lors du sommeil imposant des moments de pauses respiratoires. Ce syndrome peut être à l’origine de fatigue et de somnolence diurne, des troubles de la concentration et des problèmes cardiovasculaires.

obesite les complications medicales
© https://addictionsucretpe.wordpress.com/labus-de-sucre/

Conséquences cardiovasculaires :

La pression artérielle tend à augmenter avec la masse corporelle. Cette tendance augmente la prévalence d’hypertension artérielle chez les obèses.
La sédentarité faisant suite au surpoids, l’hypertension artérielle, le diabète, la dyslipidémie et le syndrome d’apnée de sommeil sont des facteurs de risques cardiovasculaires majeurs. Une atteinte de la pompe cardiaque ou une altération des parois artério-veineises sont à l’origine des accidents vasculaires et des insuffisances veineuses rencontrés.

Conséquences ostéoarticulaires :

Le surpoids entraîne une surcharge des articulations, particulièrement dans la région basse de la colonne vertébrale, au niveau des hanches, des genoux et des chevilles. Les articulations surchargées par le poids se détériorent plus rapidement, phénomène connu sous le nom d’arthrose.
L’obésité est souvent associée à un excès d’acides urique dans le sang. Le dépôt de cet acide sous forme de cristaux au niveau des articulations in duit une inflammation douloureuse, la goutte.

Conséquences urogénitales :

On parle des calculs rénaux consécutifs à l’hyperurécémie et une aggravation de l’incontinence urinaire par augmentation de la pression intra abdominale associé à l’obésité.
Chez les femmes, des irrégularités du cycle menstruel en rapport ou non avec des kystes ovariens peuvent se voir dans le cadre d’un surpoids pondéral.

Conséquences digestives :

Les suites de l’obésité dans cet appareil sont divers allant des calculs vésicaux, passant par la pathologie pancréatique chronique et pouvant aller jusqu’à l’insuffisance hépatocellulaire fatal par dépôt de lipides dans le foie communément dit stéatose hépatique.

Morbi-mortalité élevée :

L’obésité est en plus associée à un risque accrue de certaines pathologies malignes tels les cancers du colon, de la vésicule biliaire, et les cancers du sein, de l’utérus et de l’ovaire chez les femmes.
Tous ces risques confondus font des sujets obèses des personnes à une moindre espérance de vie par rapport à la population générale.

Nous sommes tous coupables ! On doit accepter que c’est le rythme de la vie qu’impose le développement de la société et qui nous pousse à consommer du Junkfood… Ce problème nous menace chaque jour…
Il faudra commencer au moins par admettre la responsabilité et sa faute pour pouvoir la corriger après.