l obesite augmente les risques du tabagisme

L’obésité élève le risque d’addiction au tabac

Publié le

D’après les derniers travaux du Centre international de Recherche sur le Cancer (CIRC), l’obésité accroît le risque de commencer à fumer et les personnes obèses consommeraient également plus de cigarettes.

par

Généralement les fumeurs ont en moyenne un poids inférieur à celui des non-fumeurs, peut-être en raison de la diminution de leur appétence. En revanche, lorsqu’on arrête de fumer, le plus souvent le sujet qui a fait un sevrage prend un excès de poids. Par ailleurs, ceux qui fument plus beaucoup au cours de la journée ont tendance à avoir un poids plus accru que ceux qui fument d’une manière modérée.

Lien entre Obesité et tabagisme

Afin d’appréhender ces mécanismes, des chercheurs français et anglais ont cherché à définir, si des marqueurs génétiques associés à l’obésité avaient une interaction sur le comportement tabagique de ces sujets. En analysant les données de plus de 450 mille personnes, les scientifiques ont observé que l’élévation de l’indice de masse corporelle (IMC), celle du taux de la graisse corporelle et du tour de taille étaient en rapport à un risque plus élevé de devenir fumeur mais aussi de fumer plus de cigarettes par jour.
Les scientifiques ont mis en évidence que la surcharge pondérale et l’addiction à la nicotine pourraient avoir une voie biologique commune.
En effet, « La prévention du tabagisme tout comme celle de l’obésité sont primordiales pour réduire le fardeau mondial du cancer et d’autres maladies chroniques, telles que les maladies cardiovasculaires et le diabète», a révélé le Dr Christopher Wild, directeur du CIRC.
Ces différents facteurs de risques sont pris en considération en termes de mesures préventives dans le domaine de la santé publique.