plan d action mondial de l oms pour les activites physiques

L’OMS lance son Plan d’action mondial pour l’activité physique

Publié le

Le Directeur général de l’OMS, le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, et le Premier ministre portugais António Costa étaient réunis le 04 Juin 2018 pour la présentation officielle du nouveau « Plan d’action mondial de l’OMS » pour l’activité physique et la santé 2018-2030 : des personnes plus actives pour un monde plus sain.

par

Être actif est essentiel pour la santé

Mais dans notre monde moderne, cela devient de plus en plus difficile, ce qui tient surtout au fait que nos villes et collectivités n’ont pas été pensés pour cela» a déclaré le Dr Tedros.
 
«Ceux qui sont en responsabilité, à tous les niveaux, doivent aider les gens à adopter des habitudes plus saines. C’est au niveau des villes que cette démarche est la plus efficace, car c’est là que les responsables ont les moyens de créer des espaces plus sains ».
 
A l’échelle mondiale, un adulte sur cinq et quatre adolescents, de 11 à 17 ans, sur cinq n’ont pas une activité physique suffisante. Les filles, les femmes, les personnes âgées, les pauvres, les personnes handicapées et atteintes de maladies chroniques, les populations marginalisées et les peuples autochtones ont moins d’occasions d’être actifs.
 
Une activité physique régulière est indispensable pour prévenir et traiter les Maladies Non Transmissibles telles que les cardiopathies, les accidents vasculaires cérébraux, le diabète et le cancer du sein et du côlon.
Les MNT sont responsables de 71% de l’ensemble des décès dans le monde, dont 15 millions de décès annuels dans la tranche des 30-70 ans. Le plan d’action pour l’exercice sportif démontre comment les pays pourraient, d’ici à 2030, réduire l’inactivité physique de 15% chez l’adulte et chez l’adolescent.
Il est recommandé d’engager des mesures dans 20 secteurs visant, à créer des sociétés plus actives en améliorant les environnements et en ouvrant davantage de possibilités aux personnes de tout âge, quelles que soient leurs capacités, de pratiquer davantage la marche, le vélo, les activités sportives, les loisirs actifs, la danse et le jeu.
 
Comme l’a explicité le Dr Tedros: «Inutile d’être un athlète professionnel pour choisir d’être actif. Prendre les escaliers plutôt que l’ascenseur a déjà des effets réels.
On peut aussi opter pour la marche ou le vélo, plutôt que la voiture, pour se rendre à la boulangerie. « Ce sont les choix que nous faisons chaque jour qui nous permettent de rester en bonne santé. Ceux qui sont en responsabilité doivent contribuer à ce que les bons choix soient aussi les plus simples ».
 
Dans le droit-fil de l’initiative OMS pour promouvoir l’activité physique et vaincre les MNT, le Portugal a lancé sa propre campagne pour promouvoir l’activité physique au sein de la population.
Par ailleurs, dans ce cadre, cette campagne nationale traduit notre volonté de faire connaître aux Portugais l’intérêt d’adopter des modes de vie plus sains pour combattre les MNT selon António Costa. De plus, le gouvernement portugais a été résolu à mettre en œuvre une approche systémique pour promouvoir l’activité physique : « C’est un honneur pour nous d’accueillir la présentation officielle du Plan d’action mondial pour l’activité physique ».