paracetamol serait-il dangereux

Le Paracétamol, dangereux ?

Publié le

Malgré l’actualité fortement dominée par le foot, vous avez dû entendre parler de la mort de Naomi Musenga? Décès qui serait lie à l’usage excessif de paracétamol.

Alors le paracétamol serait-il dangereux ?

Comme pour tout médicament, l’usage du paracétamol n’est pas anodin, d’autant qu’il est couramment présent dans la pharmacie familiale et couramment utilisé.

Respecter la posologie du paracétamol

Si ce médicament est prescrit par votre médecin respecté scrupuleusement ses indications.
En cas d’automédication, pour un adulte, il ne faut pas dépasser 3 à 4g par jour, en prise maximum de 1g chaque, moins pour un enfant.
Les prises sont à espacée de 6 à 8 heures, et le traitement ne doit pas durer plus de 3 jours.
Avant tout lisez bien et respectez la notice du médicament.
Et n’oublier pas que d’autres médicaments contiennent aussi du paracétamol, il faut en tenir compte.

Symptômes d’intoxication au paracétamol

Les symptômes d’une intoxication au paracétamol n’apparaissent que quelques jours après, lorsque le produit accumulé commence à dégrader le foie.
Eventuellement ce sont des maux de ventres et des nausées, et, en cas d’encéphalite hépatique, des signes neurologiques, comme une somnolence, et de la confusion
 
Lors d’une surconsommation de paracétamol celui-ci n’est pas correctement métabolisé et devient toxique, il va s’accumulé dans le foie et commencer à le détruire.
Le foie ne peut plus faire son travail et éliminer les toxines, celles-ci finissent par arriver au cerveau et le perturber, la personne va alors développer une encéphalite hépatique. De même le foie ne peut plus produire les facteurs de la coagulation, ce qui entraîne un risque d’hémorragie massive.

Agir en cas de prise excessive de paracétamol

Si vous avez pris trop de paracétamol, ou soupçonnez un surdosage, consultez immédiatement un médecin, même sans symptômes, car ils n’apparaissent qu’après au moins 24 heures.
Il existe un traitement qui sera dosé en fonction de l’atteinte hépatique ou le risque d’hépato-toxicité.
Toutefois si le foie est déjà gravement atteint au moment de la prise en charge, le patient aura en urgence besoin d’une transplantation.
 

LISEZ ATTENTIVEMENT LA NOTICE DU MEDICAMENT ET RESPECTEZ LA POSOLOGIE

 
 

Source : Allo Docteur – France 5