Nos Plus

L’abcès dentaire

Publié le
L’abcès dentaire

L’abcès dentaire est une infection bactérienne qui survient au niveau de la dentition généralement après une parodontite. Les tissus qui soutiennent les dents et les gencives sont affectés par des réactions inflammatoires.

par Hela Kochbati

Cette infection de la cavité bucco-dentaire, parfois purulente et non prise en charge précocement, entraîne des conséquences graves comme des infections respiratoires et cardiovasculaires. Quels sont les symptômes d’un abcès dentaire ? Quels sont les types d’abcès dentaires ? Quelles sont les complications de cette atteinte dentaire ? Et comment se fait la prévention contre le bubon dentaire ?

Les signes de l’abcès dentaire

Les symptômes de l’infection de la dentition se manifestent par des douleurs sévères. Les algies peuvent s’irradier au niveau des joues et vers le nez. Dans certains cas, le patient présente des gonflements au niveau de la gencive avec une élévation de la température de l’organisme dépassant 38°C et une contrainte à la mastication des aliments. Chez l’enfant, l’évolution de l’abcès est très rapide. Il est important de consulter en urgence dès l’apparition de douleurs au niveau de la dentition et une difficulté d’ingestion alimentaire.
Il peut survenir dans certains cas un écoulement de pus jaunâtre ou verdâtre lorsque la paroi de l’abcès dentaire se rompt d’elle-même. Dans certains cas l’abcès n’est pas symptomatique et n’est visible qu’à travers une imagerie de la dentition.

Les types de l’abcès dentaire

On distingue deux types d’abcès dentaire : un abcès apical et un abcès parodontal. En fait, l’abcès parodontal survient à la suite d’une atteinte par une parodontite, ce type d’abcès peut survenir à la suite d’une extraction d’une dent comme la dent de sagesse ou d’un traumatisme maxillo-facial.
Par ailleurs, l’abcès apical est lié à un envahissement de caries, à une fracture de la dentition, des germes bactériens affectent la dentition.

Causes et diagnostic de l’abcès dentaire

L’atteinte par un abcès dentaire peut être liée à une infection suite à une parodontite, une émergence de caries dentaires, un traumatisme dentaire ou une extraction d’une dent.
L’examen clinique se fait par un chirurgien dentaire. L’examen de la cavité buccale permet d’évaluer l’intensité
de l’évolution infectieuse au niveau de la bouche.

Facteurs de risque et complications de l’abcès dentaire

Les facteurs qui favorisent l’abcès dentaire sont des maux infectieux de la gorge, les caries, le diabète et
l’immunodépression. Parmi les conséquences sévères qui peuvent survenir à la suite d’un abcès dentaire, il y a un risque de la perte de la dent, une sinusite unilatérale suite à une atteinte des racines des molaires, des troubles cardiovasculaires, soit une endocardite bactérienne. Chez des sujets immunodéprimés ou atteints d’une maladie chronique comme le diabète, un abcès dentaire peut entrainer une nécrose de tissus voire provoquer une septicémie. Par ailleurs, une angine de Ludwig peut survenir chez un patient entrainant une insuffisance respiratoire pouvant être fatale et nécessitant dans certains cas une trachéotomie.

La prise en charge de l’abcès dentaire

La prise en charge des patients dépend des antécédents du patient et de l’évolution de l’abcès. La prise en charge peut être par voie médicamenteuse ou chirurgicale. Les traitements médicamenteux qui sont prescrits lors d’un abcès dentaire sont généralement des antalgiques ou des anti-inflammatoires non stéroïdiens, une prise en charge locale est préconisée par le médecin dentiste en effectuant un drainage de l’infection soit par l’ouverture de la dent, soit par un enlèvement de la dent altérée. Lorsque l’abcès est en rapport à la gencive alors le praticien effectue un drainage ou un curetage pour nettoyer le foyer infectieux. Les caries se soignent selon les cas avec un nettoyage, un plombage ou un composite.

Amine Ouerghi

Dr Amine Ouerghi, Chirurgien dentiste

1) Comment déterminer un abcès dentaire ?

Au royaume des maux dentaires, l’abcès dentaire est roi : c’ est une infection des dents dont la douleur irradie jusqu’aux gencives et à la racine de la dent. La pulpe dentaire est infectée par des bactéries qui se répandent comme une traînée de poudre, affectant la racine et même les os qui la supportent. Cela provoque des douleurs pénibles, surtout la nuit.

2) Quelles sont les formes dentaires d’un abcès ?

On différencie deux types d’abcès dentaires :
1- L’abcès parondontal qui est provoqué par les maladies de la gencive (la gingivite ou la parodontite) en effet des bactéries peuvent se développer entre la dent et les tissus qui l’entourent, causant un abcès. Il est également possible de voir ce type d’abcès localisés vers les dents de sagesse, et directement lié au développement de ces dernières
2- L’abcès périapical : Cette affection résulte de la complication d’une carie dentaire non soignée. Celle-ci peut progresser jusqu’au tissu situé au centre de la dent « pulpe ». Les bactéries continuent à infecter la pulpe jusqu’à ce qu’elles atteignent l’os qui entoure et soutient votre dent (os alvéolaire), où un abcès périapical se forme. L’abcès périapical peut survenir à la suite de traumatismes dentaires suite à un choc (récent ou non), la pulpe de la dent peut être détruite. Parfois, le tissu nécrosé s’infecte et cela provoque un abcès.

3) Quels sont les symptômes de l’abcès dentaire ?

La douleur reste le signe le plus caractéristique de cette affection. Elle peut être isolée ou accompagnée d’un gonflement ou d’une rougeur de la gencive. Le plus fréquemment c’est une douleur insupportable lancinante pour laquelle vous êtes prêt à tout.
D’autres signes apparaissent quelquefois : un sentiment général de malaise ou de fatigue, une fièvre oscillante, des troubles du sommeil, un oedème localisé du visage (zone gonflée, indurée et rouge), un gonflement de la gencive (autour de la dent infectée) ou des ganglions du cou, une difficulté à ouvrir la bouche, un goût désagréable dans la bouche, une gêne pour avaler ou pour bouger la langue, une sensibilité aux aliments ou aux boissons très chauds ou très froids et une douleur à la pression lors de la mastication.

4) Quels sont les facteurs de risque pour un abcès dentaire ?

Les facteurs de risque comprennent une mauvaise hygiène buccale, une alimentation riche en nourriture et boisson sucrées (le chocolat, les bonbons et les boissons gazeuses), une personne ayant un système immunitaire affaibli : cela peut être a cause d un problème de santé sous-jacents, tel que le diabète ou les effets secondaires des traitements comme les stéroïdes ou la chimiothérapie.

5) Quelles sont les complications d’un abcès dentaire ?

Des complications peuvent apparaitre comme une destruction de l’os qui entoure la dent pouvant mener à sa perte éventuelle, une infection de sinus (par exemple : si une molaire est atteinte). Dans des cas plus rares, l’infection peut migrer vers d’autres organes et notamment vers le coeur et provoquer une endocardite bactérienne), complication potentiellement sévère, vers une articulation ou vers les sinus. Dans des cas exceptionnels, cela peut aboutir à une septicémie.

6) Comment se fait la prise en charge d’un abcès dentaire ?

Les parois de l’abcès doivent être rompues pour drainer le pus. Ainsi, une simple incision au bistouri au niveau de l’abcès permet le drainage du pus, si cela ne s’est pas fait spontanément.
L’intervention est complétée par une prise d’antibiotiques, un retraitement endodontique (intérieur du canal dentaire) et enfin, par un comblement de la cavité par une pâte d’obturation et la pose d’une couronne. Une extraction de la dent et un traitement de la parodontite est parfois envisagé.

7) Comment se fait la prévention pour éviter ce mal de la dentition, l’abcès dentaire ?

Une bonne hygiène bucco-dentaire et des visites de contrôle chez le dentiste (détartrage) sont essentielles dans la prévention de l’abcès dentaire.
Les abcès dentaires peuvent être évités à condition d’avoir une bonne hygiène bucco-dentaire:
– Se brosser les dents trois fois par jour et avoir un brossage efficace. Qui dit brossage efficace dit un brossage précis à l’aide d’une brosse a dent changée régulièrement, de préférence souple.
– Un contrôle dentaire régulier (deux fois par an pour les enfants et une fois pour les adultes). L’occasion de vérifier l’absence de caries, de contrôler l’état des gencives et de faire un détartrage régulier afin d’éliminer totalement la plaque dentaire et d’éviter qu’elle ne se transforme en tartre. Ce dépôt irritant et riche en germes favorise les maladies gingivales et la formation des caries.
– Diminuer ou arrêter la consommation de tabac, qui favorise les parodontites.
– Surveiller son alimentation. Trop acide elle favorise la déminéralisation de l’émail. A éviter : les jus d’agrumes, mais aussi les boissons gazeuses.