Nos Plus

La coxiellose

Publié le
La coxiellose

La coxiellose est une zoonose qui peut se propager lors de l’élevage d’animaux domestiques et sauvages, dans les fermes et les abattoirs ou lors de piqûres d’insectes.

par Hela Kochbati

Elle est causée par la bactérie Coxiella burnetii. Cette maladie zoonotique n’est pas mortelle mais est
transmissible d’un homme à un autre par un contact de proximité ou par voie aérienne. Elle est également appelée la fièvre Q. C’est l’une des maladies vectorielles les plus contagieuses.

La rédaction a rencontré un spécialiste le Dr Sonia Braham Kouka Spécialiste en gastro-entérologie, maladies du foie, hémorroïdes et endoscopie digestive, pour en savoir plus.

Quels sont les signes d’une coxiellose ?

La coxiellose, c’est la fièvre Q chez l’homme. Elle touche souvent les animaux, les gibiers, les bovins et l’atteinte chez l’homme est très rare. En général, elle est très peu symptomatique. Elle se manifeste par des symptômes similaires à ceux de la grippe. Quelques cas peuvent évoluer vers des symptômes plus gênants comme les frissons, les douleurs et dans les cas les plus graves, une pneumonie.
Cependant, les signes de cette zoonose sont très limités chez l’homme.

Bacterie coxiella Burnetii
Bacterie coxiella Burnetii

Comment se fait le diagnostic de cette pathologie zoonotique ?

En général, on ne fait pas souvent un diagnostic, c’est une maladie très peu symptomatique donc on ne dispose pas de beaucoup de moyens pour la démarche diagnostique. Souvent, c’est la recherche de la bactérie Coxiella burnetii dans les sécrétions, par une sérologie. Généralement, l’examen de diagnostic se fait sur l’animal.
Les gens qui sont sujets à cette maladie sont souvent en contact d’animaux infectés comme les éleveurs, les agriculteurs, les gens qui travaillent dans les abattoirs, les vétérinaires.
Chez l’homme on fait des tests sérologiques sinon des prélèvements qui peuvent mettre en évidence la bactérie Coxiella burnetii.

Quelles sont les différentes modalités de prise en charge d’un patient atteint de la coxiellose ?

Il n’existe pas une prise en charge particulière et spécifique, puisque ce n’est pas une maladie courante comme la brucellose ou la salmonellose ou d’autres maladies qui sont des pathologies spécifiques de l’homme.
Une fois le diagnostic établi, la prise en charge se fait en traitant les symptômes, en soignant la fièvre, les douleurs, un traitement antibiotique en cas de surinfection et ce, à titre d’exemple, dans le cas des infections pulmonaires.

Et la prévention ?

Les conseils de prévention s’adressent essentiellement aux personnes qui sont en contact avec des animaux et qui sont à risques. Il y a d’abord un conseil très simple qui consiste à faire le diagnostic chez l’animal contaminé, ce qui n’est pas évident non plus car les signes de la maladie ne sont pas très présents car c’est lui qui va transmettre la maladie à l’être humain. Par exemple chez les
animaux d’élevage, quand il existe des avortements répétés, on se doute qu’il pourrait y avoir une coxiellose. Il faut éloigner les animaux malades, les isoler des troupeaux et des autres animaux sains.
Les éleveurs, les ouvriers agricoles qui sont en contact avec les animaux doivent se protéger avec des masques, éviter de toucher le matériel infecté et ne pas le jeter n’importe où.
Il faut savoir que la transmission de l’infection se fait essentiellement par inhalation et généralement les humains contractent la coxiellose lorsqu’ils manipulent ou inspirent des particules contaminées par le placenta, le liquide amniotique, les matières fécales ou l’urine d’animaux contaminés.
La transmission est également possible à la suite de la consommation de lait non pasteurisé ou de morsures de tiques.