Nos Plus

Tout sur l’homéopathie

Publié le
Tout sur l’homéopathie

De nos jours de plus en plus de personnes sont attirées par des médecines plus douces que la médecine au sens traditionnel. Parmi elles, l’homéopathie considérée plus naturelle, moins invasive et très efficace contre toutes sortes d’affections. Mais savez-vous bien de quoi il s’agit ? Découvrons le vrai du faux de l’homéopathie…

par Myriam Bennour Azooz

Avant de commencer, une petite définition s’impose : qu’est-ce que l’homéopathie ?

Eh bien, c’est avant tout une forme de médecine douce. Elle tire son nom du grec : homeion qui signifie semblable et pathos, mot grec pour souffrance. Elle repose sur un type de traitement qui consiste à donner au malade une substance médicinale qui, à dose forte, peut provoquer des symptômes analogues à ceux que l’on veut soigner. Ce principe dit de similitude. Ces substances médicinales, prescrites à extrêmement faibles doses (on parle alors de dilutions infinitésimales) sont la base du traitement homéopathique.

Il ne faut jamais avaler les granules 

S’il est recommandé de laisser fondre les granules sous la langue, elles sont aussi efficaces si elles sont avalées. L’avantage de les laisser fondre sous la langue est que la dilution passe plus vite dans le sang. Elles peuvent même être diluées dans un biberon d’eau pour être administrée aux nourrissons.

La menthe est interdite avec le traitement

Les substances aromatiques fortes telles que la menthe, le café, le thé et la camomille sont compatibles avec un traitement homéopathique. Mais dans un souci de précaution, les médecins recommandent de prendre les granules au moins un quart d’heure avant de passer à table ou de boire un café. Cependant, du fait que les remèdes homéopathiques touchent le domaine de l’infinitésimal, il est possible qu’en se mélangeant à des substances aromatiques ou volatiles, ces substances risquent d’interférer avec le traitement. Il est donc recommandé de ne pas ranger les médicaments homéopathiques à proximité des matières aromatiques fortes ou volatiles, il en va aussi de même pour les huiles essentielles.

Il n’y a aucune étude qui prouve l’efficacité de l’homéopathie

Depuis 2005, évaluer l’efficacité de médicaments homéopathiques fait partie des axes majeurs de recherche de plusieurs laboratoires. Ainsi, des essais cliniques ont été menés sur l’efficacité d’Oscillococcinum dans la rapidité de guérison de la grippe, sur la réduction des épisodes de diarrhée aiguë du nourrisson avec un traitement homéopathique et sur l’efficacité de l’homéoplasmine dans le soulagement des symptômes de la dermite irritative chronique.
De nouveaux essais cliniques se poursuivent pour le cas des douleurs des poussées dentaires de l’enfant, sur la prévention des états grippaux, sur la douleur musculaire post-exercices physiques et sur la lombalgie chronique dans le cadre d’un programme de réadaptation à l’effort.

Face à une même maladie, les traitements homéopathiques sont différents selon les personnes 

Chaque personne est différente. En dehors des symptômes qu’elle ressent, son aspect physique, la façon organique dont son corps réagit à une maladie, son attitude au quotidien, son hygiène de vie sont autant de caractéristiques qui conditionnent le traitement. En effet, les traitements homéopathiques sont prescrits et administrés en fonction du profil global d’une personne ; c’est ce qu’on appelle le terrain. Toutes ces informations sur le terrain et le profil d’un patient permettent de définir un traitement individualisé.

L’efficacité diffère selon le moment de la prise

L’une des choses les plus importantes du traitement homéopathique, nous l’avons dit, c’est l’individualisation du traitement. Bien qu’il soit aussi vrai que certaines heures soient plus propices à la prise de certains médicaments homéopathiques, que ce soit le matin à jeun ou le soir au coucher, c’est la maladie qui détermine, en partie le moment de la prise. Pour le reste, c’est à votre médecin homéopathe de vous indiquer la posologie à respecter.

L’homéopathie est disponible uniquement sous forme de granules

S’il est vrai que la forme la plus fréquente des traitements homéopathiques est la granule, ils peuvent également se présenter sous d’autres formes. Ainsi, on peut citer les comprimés, les sirops, les gouttes ou les ampoules buvables de même que les crèmes et les suppositoires. Chacun d’entre eux comporte des indications, des avantages et des intérêts propres à lui.

L’homéopathie et la phytothérapie c’est la même chose ?

Il ne faut pas confondre homéopathie et phytothérapie. Cette dernière étant uniquement à base de plantes. L’homéopathie, quant à elle utilise tout type de substances, qu’elles soient végétales, animales ou minérales.

Pour se procurer des médicaments homéopathiques, il n’y a pas besoin d’ordonnance

Certains médicaments homéopathiques sont très efficaces pour soigner des symptômes aigus (poussées dentaires chez le bébé, fièvre…).

Mais, comme un même médicament peut être indiqué dans différentes affections et dans des dilutions différentes, il est recommandé de consulter un médecin homéopathe afin d’obtenir un diagnostic précis et d’établir un traitement parfaitement adapté.

Il est possible de soigner seul avec l’homéopathie

Au-delà de la possibilité d’acheter des médicaments homéopathiques sans ordonnance (du point de vue de la réglementation), l’automédication aussi est envisageable. Ceci est, en partie grâce au fait que, dénués de toute toxicité et de tout effet nuisible pour la santé, les médicaments homéopathiques sont nettement moins dangereux pour l’organisme que d’autres dans le cas d’une automédication.

Les nourrissons peuvent être soignés avec l’homéopathie 

Il est tout à fait possible d’administrer de l’homéopathie aux nourrissons soit en diluant le traitement dans un biberon d’eau, ou en déposant un granule directement dans sa bouche. En effet, riche en sucre, le granule se dissout rapidement en bouche. Bien sûr, il est du ressort du médecin homéopathe de déterminer le dosage à respecter pour un nourrisson, en adéquation autant avec les symptômes qu’il présente qu’avec son âge et son poids.

Traiter de sept à soixante-dix-sept ans avec l’homéopathie 

Comme on vient le dire plus haut, on peut soigner les nourrissons à l’aide de l’homéopathie. Mais c’est aussi le cas pour les seniors. On parle ici plus particulièrement de la ménopause. En effet, il existe des traitements homéopathiques destinés à réduire ou à annihiler les symptômes plus ou moins contraignants de ce passage obligatoire par lequel passent toutes les femmes. Nous citons : les bouffées de chaleurs, la sécheresse vaginale, les sautes d’humeur et la baisse de libido.

L’homéopathie modère l’appétit

Bonne nouvelle : pour celles qui souhaitent perdre 5 à 10 kilos, sans la présence d’une pathologie associée, responsable de la prise de poids, notamment chez les femmes ménopausées, l’homéopathie peut être d’une grande aide. Lié à des conseils nutritionnels, le traitement repose alors sur trois types de produits : les modérateurs d’appétit, les anticellulite et les modérateurs de l’humeur et des émotions.

On peut mincir uniquement avec l’homéopathie

Comme pour toute chose, sans motivation, aucune méthode ne donne de résultat.

Mais c’est un fait indéniable que l’homéopathie est un soutien efficace pour démarrer et suivre le régime que l’on s’est vu prescrire. Dès le premier mois, on peut perdre un à deux kilos, c’est la perte moyenne à ambitionner pour obtenir un résultat sur le long terme. Trois mois sont nécessaires pour perdre six kilos. En cas de rechute, on peut très bien reprendre le traitement homéopathique pendant un mois, autant de fois que l’on veut si l’on ressent à nouveau des tensions ou le besoin de grignoter.

On peut traiter l’insomnie avec l’homéopathie

En ca de troubles du sommeil, un homéopathe peut être consulté. Après une consultation approfondie (car, comme on l’a déjà dit, chaque traitement est personnel), il vous proposera un traitement de fond.

Il y a une différence entre granules et globules

L’homéopathie agit par contact. En effet, la substance, après dilution imprègne la surface de la muqueuse pour être absorbée par le corps. La dose de globules à prendre en une fois assure le maximum d’effet de surface, contrairement aux granules, dont l’effet de surface est plus limité. C’est pour cela que pour ces derniers, on a recours à des prises répétées au cours de la journée.

Les dentifrices à la menthe sont interdits en cas de traitement homéopathiques

Même si on peut lire cette contre-indication dans des ouvrages anciens d’homéopathie, la menthe ne contrarie aucunement l’action des médicaments ou des traitements. Comme on laisse le remède (sous forme de granules, le plus souvent) agir en bouche, en général sous la langue, il est simplement conseillé de le prendre à peu près un quart d’heure avant ou après le repas et à distance de tout produit au goût puissant, tel le tabac et le dentifrice. Ceci étant, quelle que soit sa saveur. Le but de cette précaution est d’avoir la bouche saine pour une meilleure absorption du traitement.

Les médicaments homéopathiques n’ont aucune contre-indication 

En effet, les médicaments homéopathiques n’ont aucun effet secondaire. Ceci est dû en premier lieu au fait que les composantes de ces médicaments sont d’origines animales, végétales ou minérales (sauf, bien évidemment, en cas d’allergies à l’un de ces composants primaires).
En second lieu, il s’agit de leur dosage qui, comme on l’a précisé, est très faible et, de ce fait, non nocif.

Il y a une notice dans les médicaments homéopathiques unitaires 

Ces médicaments ne soignent pas une maladie mais un ensemble de symptômes. Ceux-ci peuvent correspondre à un nombre important de maladies. Il est donc impossible de donner des conseils de posologie, car c’est au médecin homéopathe d’individualiser la prescription.

Les médicaments homéopathiques possèdent une date de péremption

Si le tube de granules est bien fermé et est gardé dans un endroit propre et sec, sa conservation est presque illimitée. Cependant, la législation impose d’apposer une date de péremption sur les étiquettes des tubes.

Le tabac et l’alcool ne sont pas contre-indiqués avec un traitement homéopathique 

Le traitement homéopathique est un traitement  qui se base sur des doses infinitésimales, il n’y a donc pas d’interférences qui se créent avec des substances telles que le tabac et l’alcool. Néanmoins, moins le corps est intoxiqué par des substances étrangères, meilleur sera l’effet du traitement sur le corps.

On peut soigner la dépression avec l’homéopathie

Même si certains troubles de l’humeur nécessitent un traitement basé sur des antidépresseurs, il est vrai qu’ici aussi, l’homéopathie peut s’avérer d’une aide précieuse. En effet, en accompagnement d’un traitement, elle peut optimiser son efficacité. Aussi, s’il s’agit d’un stade précoce ou d’un moment clé (deuil, période d’anxiété légère, dépression post-partum, perte d’un emploi, problèmes personnels…), le traitement homéopathique peut éviter le recours à des antidépresseurs aux effets lourds sur la santé générale. 

L’avis du spécialiste Dr Mehdi Hafsa, Spécialiste en homéopathie, Centre de soins de base Yasminet Ben Arous, Membre du bureau de la Société Tunisienne d’Homéopathie

Peut-on soigner la dépression nerveuse avec l’homéopathie ?

Au stade de début de la dépression, la prescription du traitement homéopathique peut éviter le traitement par les antidépresseurs. En cas de dépression avérée, la prescription des antidépresseurs s’impose.

Une fois le patient guéri, le traitement homéopathique aide au sevrage des antidépresseurs.

L’homéopathie contient uniquement des produits naturels ?

L’homéopathie utilise des substances d’origine animales, végétales ou minérales à dilution infinitésimale.

Un mot sur la pratique de l’homéopathie en Tunisie ?

L’invention de l’homéopathie dans le monde est assez ancienne. En effet, elle a été mise au point au XIXème siècle. Mais, les médicaments homéopathiques existent en Tunisie depuis 1990. Les médecins et pharmaciens ont suivi des formations spécifiques pour obtenir une compétence en homéopathie. Nous comptons actuellement un millier de médecins homéopathes en  Tunisie.