Nos Plus

Ma vie avec un hypocondriaque

Publié le
Ma vie avec un hypocondriaque

Ils pensent qu’ils vont mourir trois fois par semaine, possèdent l’encyclopédie de la médecine en 105 volumes et surtout entraînent tout leur entourage dans leur délire. Mais qu’est-ce que la vie au quotidien avec un hypocondriaque ?

par Kmar Ghazeli

Un hypocondriaque est une personne pour qui la vie tourne autour de la maladie

Il est pourtant en bonne santé mais pense cancer quand un autre pense rhume. Et malgré la batterie d’examens qu’il fera, rien ne sera décelé. Cependant l’hypocondrie est une vraie maladie du corps et de l’esprit.
L’hypocondriaque est pris dans un cercle vicieux. Anxieux de nature, il s’affole suite à des sensations anodines. Il prête une attention excessive à ses douleurs du quotidien. Son inquiétude décuple les sensations. Il se lance alors en quête d’informations, notamment sur Internet. Il interprète ses symptômes de manière dramatique comme les signes annonciateurs d’une maladie très grave. Pour se rassurer, il consulte une pléiade de médecins et spécialistes en tous genres et effectue un tas d’examens. Mais son angoisse redouble car on ne lui trouve rien de ce qui nourrit son terrain anxieux et ainsi de suite.

Les hypocondriaques sont souvent des personnes qui ont connu des carences affectives précoces comme un deuil ou une séparation. Ils peuvent également avoir été des enfants surprotégés. Cela ne vous étonnera qu’à moitié mais les hommes sont plus touchés par l’hypocondrie.

Le remède ?

Arrêter les recherches sur Internet qui sont très anxiogènes. Il faut également réapprendre à l’hypocondriaque à écouter son corps et lui monter que les sensations qu’il ressent sont normales. En parallèle, travailler sur la relaxation à travers le yoga ou la sophrologie afin d’apprendre à gérer ses émotions.

Cependant, si on est conscient de l’angoisse que vit l’hypocondriaque, on a souvent tendance à oublier l’entourage de celui-ci qui vit un véritable calvaire. Devenant un garde-malade permanent et se demandant parfois si c’est une hypocondrie ou un égoïsme démesuré.

Test : Etes-vous un hypocondriaque qui s’ignore?

Question n°1
Vous vous réveillez le matin avec un gros mal de tête, vous pensez :
Bleu – Je vais prendre une douche et mon petit déjeuner, ça ira mieux.
Vert – C’est sûr, c’est une tumeur inopérable !
Rouge – J’ai peut-être besoin de lunettes, il faudra que prenne un RDV.

Question n°2
Vous faites du shopping quand vous ressentez une douleur vive au côté droit :
Bleu – Vous vous asseyez, le temps que ça se passe.
Vert – Vous appelez un membre de votre famille au téléphone pour contacter le SMUR.
Rouge – Vous demandez à un passant de vous aider à aller jusqu’à la pharmacie du centre commercial.

Question n°3
Vous allez chez le médecin car vous avez mal à la poitrine et le souffle court, vous lui dites :
Bleu – J’ai mal à la cage thoracique.
Vert – Je n’ai plus vingt ans, maudit cinquantaine.
Rouge – Docteur, il est trop tôt pour que mes enfants deviennent orphelins.

Question n°4
Vous êtes installés devant un épisode de la série médicale de Grey’s Anatomy. Vous réalisez alors que vous avez les mêmes douleurs qu’un des patients de la série. Que faites-vous ?
Bleu – Vous changez de chaîne.
Vert – Vous regardez l’épisode jusqu’au bout pour voir si le patient s’en sort.
Rouge – Vous vous jetez sur Doctissimo pour raconter l’épisode en détails et demandez des conseils.

Question n°5
Votre devise préférée :
Bleu – Il faut bien mourir de quelque chose.
Vert – Ris de la vie, avant qu’elle ne se moque de toi.
Rouge – Mieux vaut prévenir que guérir.

Question n°6
Vous avez une petite bosse sur la main, vous envisagez :
Bleu – L’azote liquide.
Vert – La microchirurgie.
Rouge – L’amputation.

Question n°7
Le test est presque fini, vous vous sentez :
Bleu – Envie d’aller aux toilettes ?
Vert – Confus ?
Rouge – Anxieux ?

Résultat du Test : Etes-vous un hypocondriaque qui s’ignore? :

Comptez combien de réponses bleues, rouges et vertes vous totalisez et vous découvrirez si vous êtes hypocondriaque.

Une majorité de bleu :

Bravo, vous êtes la Wonder Woman ou le Superman de la maladie. Rien ne peut vous atteindre. Un rhume ? Du miel et du citron et vous êtes sur pied. Si tout le monde était comme vous, la CNAM ne serait plus déficitaire.

Une majorité de vert :

Vous êtes attentif à votre santé, sans tomber dans l’excès. Vous connaissez bien votre corps et n’hésitez pas à aller consulter le médecin lorsque c’est nécessaire. Pour les petits bobos de tous les jours, vous piochez dans votre armoire à pharmacie.

Une majorité de rouge :

Vous êtes l’hypocondriaque ultime. On se demande comment un seul corps peut emmagasiner autant de pathologies. Vous annoncez votre mort, au moins une fois par semaine, à vos proches. Enfermez-vous dans une bulle et gardez vos maladies !