Nos Plus

Maram Ben Aziza « Le sport est le meilleur des remèdes »

Publié le
Maram Ben Aziza « Le sport est le meilleur des remèdes »

Ancienne élève du ballet national de danse classique, Maram Ben Aziza s’est lancée dans une carrière de mannequin avant de donner la réplique à Dhafer Abidine dans le feuilleton « Mektoub » qui avait tenu en haleine les foyers tunisiens pendant Ramadan. L’actrice, également animatrice sur Nessma TV et égérie d’une marque de cosmétique, est attentive à sa santé.

par Salem Djelassi

✰ Quels sont tes gestes santé au quotidien ?

Je ne suis pas en train de suivre un régime en particulier, mais je fonce sur les légumes et les aliments riches en protéines, qui me donnent force et lucidité. J’adore le sport et particulièrement la musculation. Soulever des haltères, c’est vraiment ma tasse de thé ! En parallèle, je bouge beaucoup. Je fais du vélo, du jogging et de l’aérobic. En ancienne membre du ballet national de danse classique, j’ai gardé un profond respect pour le corps et son équilibre. Bien manger, faire du sport et bien dormir sont les meilleurs gestes santé.

✰La profession d’actrice et d’animatrice ne vous a-t-elle pas privé de certains plats gourmands ?

Ce n’est pas le cas. Même si ça peut en étonner certains… J’adore le couscous et les pâtes au mérou et je ne m’en prive pas.

✰ Quel est la plus grande contrainte quand on exerce votre métier ?

C’est essentiellement une contrainte physique ! J’avoue que notre métier est très fatigant ! Il m’arrive de travailler sur un plateau de tournage pendant des heures et de ne pas dormir assez parce que je dois aussi consacrer du temps à ma famille et à mes amis. Quand on exerce le métier d’acteur, il faut réussir à ménager du temps pour bien dormir et ménager sa petite santé. Ce n’est pas évident.

✰ Quelles sont les maladies dont tu te méfies ?

L’anémie, une maladie qui m’a fait souffrir pendant des années. Maintenant pour les gens que j’aime j’ai toujours peur des maladies liées à la cigarette et des risques d’attraper des MST, dont le sida. Je trouve que malgré une certaine évolution des mentalités autour du discours sexuel, les jeunes demeurent inconscients des dangers qui les
menacent. J’apprécie les efforts de sensibilisation qui sont faits mais il faut vraiment les multiplier

✰ On dit que tu es une actrice très capricieuse….

Toutes les filles sont capricieuses mais en ce qui me concerne je suis aussi exigeante car je suis une femme qui adore les choses bien faites. Cela dit je veux montrer également que je peux réaliser mes rêves sans compter
sur personne, c’est une question de mental.

✰ Que représente pour toi le mental ?

C’est tout le secret d’une réussite. Etre en bonne santé mentale, c’est bénéficier d’un mental très fort. Et le mental, ça se travaille dès le jeune âge, en tant qu’exercice « psychosocial ». Il faut apprendre à relever des défis et à ne pas fléchir… Dans ce sens, le sport et un excellent allié.

✰ Tu t’es mariée très jeune…. quel est ton conseil pour celles qui veulent se marier entre 20 et 23 ans ?

De ne pas se précipiter. La réalité du foyer et les responsabilités sont trop lourdes pour leur frêles épaules.

✰ La mémoire ne t’a jamais joué de mauvais tours sur un plateau de tournage ?

Je ne suis pas le genre d’actrice qui apprend son texte par coeur. Je choisis les phrases clés et j’improvise autour. J’entre directement dans le personnage et j’oublie tout ce qui m’entoure. C’est cette espèce de transe qui me permet de ne pas faire de fausses notes. Ma mémoire, c’est le personnage lui-même en quelque sorte, dans lequel
je m’investis entièrement.

✰ Quelle est ton arme contre le stress du quotidien ?

Je crois aux pouvoirs magiques de l’humour contre le poids du quotidien et contre les situations stressantes. L’humour est une recette miracle pour la santé mentale. On a souvent tendance à l’oublier. J’ai également la chance de travailler dans une ambiance très détendue, surtout quand je fais de la télévision

✰ Tu as été bénévole dans l’association « rendre le sourire » qui soutient les enfants …

Effectivement parce que j’adore voir les enfants sourire et si j’ai un jour une grande cause à défendre, elle s’inscrira dans le domaine de l’enfance

✰ Ton conseil pour les jeunes ?

Prendre soin de leur santé, éviter la cigarette, faire preuve d’un esprit ouvert et tolérant.

❱❱ Son actualité

« Houroub » ou « Sauve qui peut », tel est le titre du film où Maram ben Aziza incarne un premier rôle aux côtés de Fethi Heddaoui. Un film de Fethi Doghri qui explore le genre du film d’image et qui a été tourné à Djerba cet hiver. Il s’agit aussi d’un film d’action où un gang se met à poursuite une jeune femme (Maram Ben Aziza), impliquée dans une histoire sombre de trafic.
En attendant sa sortie, prévue pour le mois de mai prochain, l’actrice continue à enchaîner les tournages. Elle est actuellement sur le plateau de « La soif noire », avec Antonio Banderas et Freida Pinto.