Nos Plus

Quel animal de compagnie choisir ?

Publié le
Quel animal de compagnie choisir ?

Ça y est, vous avez décidé de prendre un animal de compagnie. Que cela soit un animal à poils, à plumes ou à écailles, l’arrivée d’un animal de compagnie au sein de la famille mérite réflexion et organisation. Précisions avec un spécialiste de la question.

par Hela Kochbati

Notre spécialiste Dr Beligh Ben Soltana Médecin vétérinaire

Parlez–nous de votre expérience de praticien dans les soins des animaux domestiques ?

J’exerce depuis cinq ans surtout pour la prise en charge  médicale et chirurgicale des animaux de compagnie, chiens, chats et les nouveaux animaux de compagnie (NAC), c’est-à-dire, en Tunisie, principalement, les oiseaux (les perroquets, les perruches, etc) et  les tortues. 

Comment choisir un animal de compagnie, quels sont les principaux critères  à considérer pour faire le bon choix?

Pour bien choisir déjà un animal, il faut en parler avec tous les membres de la famille. 
Se poser les bonnes questions : où va-t-il dormir ? Qui va le promener ? Que va-t-on en faire pendant les vacances ?… De même, il faut savoir dès le départ quelle place vous souhaitez donner à votre animal de compagnie au sein de la famille. Evitez le coup de cœur ou le caprice d’un enfant car un animal domestique est un véritable engagement à plus ou moins long terme. Un critère également très important dans le choix d’un animal de compagnie est l’espace de vie de la famille. En effet, le fait de vivre en appartement ou dans une villa avec un plus ou moins grand jardin entrera dans le choix de l’animal domestique.

Ensuite, il faut discuter et poser la question  « quel type d’animal, il faut choisir : un chat, un chien, un oiseau, une tortue, un hamster ? ».
Adopter un chiot ou un chaton, c’est à partir de l’âge de deux mois mais il est préférable d’attendre l’âge de trois mois qui correspond à la période de sevrage. En effet, cette période que l’animal passe avec sa mère est très importante, pour la prise lactée, la protection et l’immunisation. A ce stade on peut le vacciner et le vermifuger. Le sexe de l’animal est un critère de choix, chaque sexe a ses avantages et ses inconvénients.

Quand on adopte un chat, il faut penser à le castrer un jour, il va marquer son territoire, il pourra, par périodes, être plus ou moins « agressif ». Si c’est une chienne, elle va avoir ses menstruations, il va y avoir des gouttes de sang partout dans la maison, il faut savoir gérer ces situations.  
Côté caractère, une chatte ou une chienne est plus câline et plus attachante. Un mâle est plus ou moins indépendant et plus actif. 

Une fois son animal  de compagnie à la maison, quelles dispositions faut-il prendre ?

Lorsqu’on récupère son animal, il faut faire check-up santé, procéder à la vaccination, à la vermifugation et aux traitements antiparasitaires. Il faut choisir si l’animal va vivre à l’intérieur ou à l’extérieur de la maison. Si l’animal va vivre à l’intérieur, il faut lui apprendre à respecter « votre territoire ».

Quelle est la fréquence des visites chez un médecin vétérinaire ?

Dans ce cas je dois évoquer deux types de propriétaires d’animaux domestiques.
Il y a le premier type : le propriétaire de l’animal vient voir le médecin vétérinaire pour des informations de base sur l’animal.
Le vétérinaire intervient pour confirmer la race, parfois pour négocier le prix en cours et un risque d’arnaque ou autre. Le médecin vétérinaire donne également des conseils d’alimentation, de traitement, d’hygiène, de vaccination, etc.
C’est un propriétaire qui fait une primo-vaccination, puis vient un mois plus tard pour un rappel. A l’âge de six mois, s’il a un chat ou un chien, il revient pour une stérilisation. Après on voit le propriétaire de l’animal domestique une fois par an pour un rappel de vaccins tout à fait classique ou pour un toilettage, une consultation de nettoyage, de check-up de temps en temps.

Le deuxième type est le propriétaire qui se documente via internet, des amis ou des proches qui viennent au cabinet pour une primo-vaccination de l’animal.
Ensuite, ils  ne reviennent pas pour un rappel vaccinal, n’effectuent pas de castrations de l’animal. On les voit généralement dans les périodes de rut ou bien lorsque l’animal est fracturé, intoxiqué ou accidenté. Parfois l’animal vit à l’extérieur, sans soins. Par ailleurs, un animal, peut être une porte d’entrée pour d’autres germes comme les parasitoses et des porteurs latents de pathologies dermiques. Pour les chiens et les chats, la vaccination contre la rage et les rappels sont primordiaux.

L’adoption d’un animal domestique peut être une thérapeutique efficience, c’est la zoothérapie, parlez-nous de cette thérapie

C’est très important d’adopter un animal domestique. Il m’arrive de recevoir des mamans après avoir visité d’un pédopsychiatre avec leurs enfants, où le médecin prescrit une thérapie par l’adoption d’un animal dans le cas d’un autisme, ou du  syndrome de Dawn. En tant que  vétérinaire, je discute avec l’enfant pour savoir quel type d’animal peut être envisagé.

Si l’enfant est agressif, on opte pour un chien. Si c’est une fille timide, on opte pour l’adoption d’un chat ou d’un cheval. Les séances d’équitation marchent très bien pour les enfants à besoins spécifiques.

Nous avons des personnes dont l’état de santé s’améliore énormément en présence d’animaux domestiques. Malheureusement, la zoothérapie en Tunisie reste restreinte et n’a pas beaucoup d’écho en tant que thérapeutique de soins. Nous ne disposons que d’un seul centre de zoothérapie dans tout le pays.

Quel message adressez-vous aux lecteurs qui souhaitent prendre un animal de compagnie ?

Je leur dis : « Adoptez un animal, n’ayez pas peur ». De même, je leur recommande d’habituer leurs enfants à s’en occuper, ce n’est pas dangereux et faire le tri concernant les fausses idées et les préjugés. Pour l’enfant, tout particulièrement, un animal de compagnie, lui permettra d’inhiber sa peur, va booster son courage et le rendre offensif dans le sens positif.
L’enfant deviendra très responsable. Nous avons, dans notre pays, beaucoup d’enfants qui ont peur des chats et des chiens, suite à l’éducation parentale. Le parent transmet la peur à son enfant. Manipuler un animal est simple en respectant quelques règles élémentaires.

Quel est l’animal domestique le plus adopté dans notre pays ?

En Tunisie, dans 60 % des cas, le chat est préféré car c’est un animal instinctivement propre, doux et câlin. Le Tunisien cherche la propreté, il ne veut pas d’une charge supplémentaire de nettoyage. Le chaton est facile à éduquer concernant la propreté. Dès l’âge de deux mois, il va chercher la litière pour faire ses besoins.

Un chien, quant à lui, nécessite une véritable éducation qui dure généralement entre six et sept mois pour acquérir des réflexes de propreté, ce qui peut être un obstacle dans le choix d’un animal de compagnie.