procrastination du sommeil

Procrastination du sommeil : maladie étrange

Publié le

Vous êtes une fusion explosive d’activités, vous êtes tout le temps occupé à faire quelque chose et même si vous vous sentez épuisé, c’est votre cerveau qui veille toujours à votre éveil émotionnel qui vous aidera à rester en activité pendant de longues soirées interminables.

par

« Je ne veux pas aller dormir »

Par la suite vous tweetez, lisez, travaillez, rangez… plutôt que d’aller au lit? Alors vous souffrez de « procrastination du sommeil ». Plusieurs chercheurs essayent de décrypter cette étrange maladie.
Il ne s’agit pas d’insomniaques qui vont se coucher et qui bougent dans leur lit toute la nuit sans trouver le sommeil, mais d’un autre groupe qui souffre du manque de sommeil composé de personnes qui n’arrivent pas à aller se coucher.
 
Procrastination du sommeil, Je ne veux pas aller dormir

Vous avez sommeil mais vous n’aimez pas ALLER DORMIR!!

Vous êtes épuisé et hyper fatigué, vous savez très bien que votre organisme a besoin de dormir, mais vous n’arrivez pas à éteindre votre ordinateur, à vous lever de votre canapé ou à arrêter d’organiser votre bureau ou vos placards de cuisine? Vous êtes certainement un procrastinateur du sommeil.

Définition de la procrastination du sommeil

Une équipe de chercheurs de l’Université d’Utrecht dans une édition récente du journal Frontiers in Psychology affirme que « La procrastination du sommeil se définit comme le fait de ne pas réussir à aller se coucher à l’heure prévue alors qu’aucun facteur externe n’y fait obstruction ».
Cette recherche fut récemment mise en évidence dans un article de Betsy Morais dans le New Yorker en ligne.
D’après Joel Anderson, un chercheur en philosophie pratique, nombreux sont ceux qui souhaitent se coucher à l’heure, sans pour autant y parvenir.
Par ailleurs, les chercheurs de l’Université d’Utrecht souhaitaient découvrir les conséquences que la procrastination du sommeil pouvait avoir sur la santé et ils ont découvert que ces personnes ont moins tendance à:
– faire de l’exercice.
– à manger des légumes plus que les autres.
Ce sont deux éléments associés à un faible self-control !

Les causes d’une telle procrastination :

D’après Michèle Freud, psychothérapeute et directrice d’une école de sophrologie, les causes reliées à la procrastination du sommeil seraient un cocktail de :
– Trop d’informations,
– de travail,
– une profusion de projets et de problèmes.
 
Bref un trop-plein de sollicitations occupe nos pensées et parasite l’endormissement, ce qui génère une négligence des signaux du sommeil.

 
procrastination du sommeil, les consequences sur la sante

Conséquences sur la santé:

Le phénomène de procrastination du sommeil entraine :
– développement d’une « dette » croissante de repos
– nervosité,
– irritabilité,
– une plus grande fatigabilité,
– des personnes hyper-excitables et hypersensibles.

Une philosophie à méditer :

« Nous spéculons qu’il ne s’agit pas tant d’une question de ne pas vouloir dormir, mais plutôt d’une question de ne pas vouloir arrêter d’autres activités », précisent les chercheurs.
En d’autres termes, pour certains, Twitter ou n’importe quelle autre activité est bien plus attrayante que le sommeil, même si l’inverse est aussi vrai le lendemain matin.
 
procrastination du sommeil, les astuces

Remèdes et astuces contre la procrastination du sommeil :

• Mettre une alerte « dodo » sur son téléphone
• Mettre en place une routine (diner léger, tisane, bain…)
• Plonger dans un livre
• Être actif après le diner afin de terminer toutes les tâches qui nous mènent à veiller si tard d’où dormir l’esprit tranquille
• Faire du sport « bien dans son corps, bien dans son esprit »