masque fetiche

SEXO : Qu’est ce que le fétichisme?

Publié le

Longtemps considérée comme une perversion sexuelle, le fétichisme est aujourd’hui qualifié de paraphilie. Un terme qui correspond à une orientation sexuelle peu commune, qui sort du schéma habituel de la sexualité. Sadomasochisme, travestisme, voyeurisme sont d’autres formes de paraphilie.

Un individu véritablement fétichiste n’est pas excité par le sexe, mais en réalité par son fétiche au détriment du reste du corps de son/sa partenaire.

par
Sexothérapeute et Coach de vie

 
 

c est quoi le fetichisme

C’est quoi le fétichisme ?

À l’origine, le terme  » fétichisme  » (du portugais  » feitiço « = « artificiel », puis « sortilège ») désigne une pratique religieuse consistant à adorer un fétiche, un objet de culte. En ethnologie, un fétichiste est un adorateur d’objets (statuette ou amulette par exemple).
En 1927, Freud publie son célèbre Fetichismus, et introduit ainsi le terme dans le langage courant. Pour lui, le fétichisme est intimement lié à l’angoisse de la castration et ainsi au moment où l’enfant découvre que sa mère ne possède pas de pénis. A noter que Freud exclut ici totalement les femmes de sa théorie.
Depuis le début du 20ème siècle, ce terme désigne une perversion sexuelle où l’expression du désir de l’attrait sexuel ne peut se faire sans l’apport d’un objet, ou d’une partie du corps à travers le partialisme, caractérisée par des fantasmes ou comportements sexuels impliquant l’utilisation d’un objet inanimé pour produire une excitation sexuelle en présence ou en l’absence d’un/une partenaire.
Concrètement, le fétichisme est une obsession nécessaire à l’excitation d’une personne voire impérative pour atteindre l’orgasme. Il existe donc un fétichisme sexuel à chaque fois une partie du corps ou un objet vient prendre la place de l’organe sexuel du partenaire et se substitue entièrement à lui.
Une chaussure, un sous-vêtement, les cheveux,… sont nécessaires, voire obligatoires pour qu’il y ait réalisation de ce désir ou pour atteindre la jouissance et l’orgasme, indépendamment du coït. Le besoin d’identifier sur le partenaire la présence d’un objet ou d’une condition objectale devient le centre du désir sexuel.

Dans le langage courant, un fétichiste sera un homme ou une femme qui ne prendra du plaisir sexuel que grâce à son fétiche. En d’autres mots, un adorateur de la chaussure ne prendra « son pied » que si son ou sa partenaire porte de jolis souliers aux pieds.
Plus précisément, on appelle fétichiste celui qui fantasme sur quelque chose d’inhabituel depuis au moins 6 mois et qui voit sa vie sociale et/ou professionnelle perturbée par ce fantasme. L’absence de ce «fétiche» peut quelquefois induire un comportement névrotique ; en couple, des problèmes sexuels et relationnels peuvent survenir à cause de ce fétichisme.

Quels sont les objets du fétichisme?

 
objets de fetichisme
 
Le principe est là, dans le fait que tout peut être objet de fascination, d’adulation et d’excitation car ils sont intimement associés au corps humain. Voici quelques exemples courants de fétichisme:
– Les étoffes, les matières, comme le cuir, le latex, la dentelle, vêtements moulants…
– Certains vêtements : jupes, bas, jean, gants, chaussures, bottes, collants…
– Les sous-vêtements : cordes, jarretelles, lingerie féminine, …
– Différentes parties du corps : seins, fesses, pieds, jambes, nombril, nez, joues…
– Des particularités physiques : teinte des cheveux, type de coiffure, port de lunettes, …
– Des personnes particulières : femmes enceintes, handicapées, obèses, personnes âgées, …
Viennent ensuite d’autres fétichismes notables moins répandus comme le fétichisme des jambes, le fétichisme du nez (nasophilie), ou encore le fétichisme des épaules, du nombril (ombiphilie) ou même des aisselles.
Le fétichisme de l’uniforme revêt une forme particulière, car il est souvent induit par une pulsion et un scénario, qui appartiennent en général à la thématique BDSM.

Le fétichisme des pieds

D’après de nombreuses études, le fétichisme du pied est considéré comme le fétichisme sexuel et préférence sexuelle les plus répandus au monde. Le fétichisme du pied ou podophilie est une paraphilie caractérisée par un désir et une excitation sexuelle pour les pieds parfois à l’exclusion de tout le reste.
Il survient possiblement à un très jeune âge et généralement dès la petite enfance ou au début de l’adolescence, et rarement à l’âge adulte. Mais il peut également survenir lors d’une insatisfaction sexuelle.
 
fetichisme du pied
 
Au sens populaire du terme, le fétichisme du pied est l’amour du pied, sans que cela revête un caractère d’exclusivité, et ne diffère en rien du fétichisme des seins ou de celui des fesses qui sont les fétichismes les plus courants, c’est-à-dire les parties du corps qui sont les plus désirées dans les relations sexuelles.

Plusieurs éléments tels que l’odorat, le toucher et la vue du pied peuvent provoquer l’excitation. Pour un fétichiste du pied, les points d’attirance incluent la forme et la taille du pied et des doigts de pied (longs/courts orteils, ongles d’orteils, vernis ou sans, petits ou longs pieds, talons, etc.). La présence d’objets tels que la bague d’orteil et la chaîne de cheville et d’habillements (collants, chaussettes, tongs ou chaussures) est également incluse et varie selon les envies du fétichiste.
Il existe une variété des fétichismes du pied, chacune possédant ses propres caractéristiques qui ne sont pas forcément partagées par tous les fétichistes de ce domaine. Par exemple, certains préfèrent les pieds nus, tandis que d’autres les préfèrent chaussés. Il existe certaines formes d’excitation sexuelle incluant le léchage, les baisers, les chatouilles et reniflements. Dans certains cas, le fait de renifler l’odeur des pieds malodorants est le plaisir suprême.
Pour monsieur X, fétichiste des pieds comme il se définit lui-même, « un fétichiste c’est quelqu’un qui ressent quelque chose de spécial en voyant son fétiche. Pour moi, c’est la vue d’un pied nu qui me troublera, tout particulièrement la vue de la voûte plantaire ! ».
Bien que le fétichisme du pied soit répandu, il peut interférer ou s’avérer problématique dans la vie quotidienne de l’individu qui, dans la plupart des cas, ne désire pas se débarrasser de son fétiche malgré les désagréments qu’il peut causer et tente à le conserver plutôt.

Traitements

Ce n’est pas le fétiche en lui-même qui pose problème mais tous les comportements qui y sont associés. Comme pour tout type de fétichisme sexuel, il peut négativement influencer la vie quotidienne de l’individu concerné.
Si le fétichisme est un empêchement à la relation amoureuse, s’il a des incidences importantes dans la vie sociale, devenant ainsi un comportement obsessionnel tel que le fétichiste qui ne peut obtenir son excitation sexuelle que par ce seul moyen… Ce qui le gênera davantage dans ses relations intimes, il peut en parler avec un psychothérapeute, ou un sexothérapeute, qui l’aidera à mieux comprendre ce qu’il vit, à déterminer les causes originelles, et à mettre un doigt sur le traumatisme qui l’a poussé à faire une fixation sur un objet précis. Un spécialiste dans la matière, lui permettra de se libérer progressivement de cette contrainte psychique qui est devenue un comportement empêchant. Le principal traitement est de réduire l’excitation sexuelle associée à l’objet, ou une partie corporelle, en question.