intuition

Qu’est-ce que l’intuition, et comment l’utilisons-nous?

Publié le

Avez-vous déjà eu un moment où vous vous êtes senti comme si quelque chose n’allait pas? En marchant tard le soir dans une rue vide, ou par rapport à quelque chose ou autour de quelqu’un sans savoir pourquoi? Dans notre culture, nous avons appris à croire que la rationalité est ce qui devrait prévaloir lors de la prise de décisions, mais une part de nous a hérité du culte de l’instinct et de l’intuition. Sauriez vous les définir ?

par

Instinct Vs intuition : des définitions s’imposent !

Quand on parle d’instinct on évoque cette inclination innée envers un comportement particulier, tandis que l’intuition se définit par une sensation qui apparaît rapidement dans la conscience (suffisamment perceptible pour être prise en compte si l’on choisit de le faire) sans que nous soyons pleinement conscients des raisons sous-jacentes de son apparition.L’intuition a très probablement ses origines dans les instincts ancestraux de survie et d’adaptation. L’absence de raisonnement analytique est la pierre angulaire de toute définition entres ses deux concepts.
 
Nous n’avons pas à rejeter la logique scientifique pour bénéficier de l’instinct. Nous pouvons honorer et faire appel à tous ces outils, et nous pouvons rechercher l’équilibre. Et en recherchant cet équilibre, nous mettrons finalement toutes les ressources de notre cerveau en action. Jusqu’à il y a une centaine d’années, la science ne connaissait même pas le rôle de notre inconscient, mais les études montrent que seulement 20% de la matière grise du cerveau est consacrée aux pensées conscientes, alors que 80% sont consacrées aux pensées non conscientes.
 
Comment inclure l’intuition dans notre vie quotidienne? Puisque nous avons passé si longtemps à ignorer ou à rejeter cet aspect de soi, comment pouvons-nous maintenant le réintégrer avec succès dans nos décisions pratiques? La réponse est simple: le dialogue.
 
Le conscient est un expert en logique et l’utilisera sans relâche. Inversement, l’inconscient cherche dans le passé, le présent et le futur et se connecte de façon intuitive aux intuitions et aux sentiments. Son processus est cryptique pour l’esprit logique, car il défie les lois conventionnelles du temps et de l’espace.

Voici trois façons d’écouter cette voix interne qui résonne en vous et vous guide dans votre vie quotidienne:

1 – Tenez un journal. Écrire vos pensées et vos sentiments sur le papier – même si vous «pensez» avoir peu à dire –cela aide l’esprit non conscient à s’ouvrir. Vous réalisez que vous êtes entrain d’écrire des mots ou des phrases qui n’ont pas de sens pour vous, ou suscitent des réponses émotionnelles plutôt que des réponses intellectuelles. Vous êtes sur la bonne voie !
 
2 –Faites taire votre ‘voix critique interne’. Souvent, nous rationalisons ces voix venant de l’intérieur. Cette fois, essayez d’écouter sans jugement. Laissez les dialogues intérieurs se produire sans peur ni ridicule.
 
3 – Trouvez un lieu solitaire. Un endroit où vous pouvez permettre aux émotions de circuler librement est une partie essentielle dans la recherche et la conservation des éléments constitutifs de l’intuition. Vous pouvez également créer un lien émotionnel avec un objet, une couleur, un morceau de musique ou de la littérature – tout ce qui va permettre à des sentiments qui proviennent uniquement de l’intérieur et ne portent pas de raisonnement intellectuel ou rationnel, de s’exprimer librement.
 
Ces trois exercices vous aideront à créer et entretenir une nouvelle relation plus profonde avec le soi, à clarifier cette voix intérieure qui est en vous et à vous permettre de ramener votre vraie conscience instinctive dans votre vie quotidienne rationnelle et ce afin de l’utiliser quant vous en éprouvez le besoin.