Si Senior

Col du fémur la fracture de trop…

Publié le
Col du fémur la fracture de trop…

Elle touche surtout les personnes âgées et plus particulièrement les femmes. Contrairement à ce que l’on peut croire, la fracture du col du fémur est très fréquente et peut se produire à tout moment.

par Zeineb Guizani

Bien que le taux de mortalité causé par ce traumatisme ait considérablement diminué durant les quatre dernières décennies, il n’en demeure pas moins que, mal traité, il peut avoir de fâcheuses conséquences tout au long de la vie.
Livret Santé vous livre le secret pour faire partie du tiers des personnes qui ne s’exposeront pas à une fracture du col du fémur…

Où se trouve le col du fémur?

Le col du fémur désigne l’endroit où l’os du haut de la cuisse s’articule avec le bassin. C’est lorsque cet os se brise que l’on parle de « fracture du col du fémur ». Ce genre d’incident concerne surtout les personnes âgées, spécialement et plus précocement les femmes car elles sont plus affectées par l’ostéoporose qui constitue un facteur éminent de la fragilité des os en rendant ceux-ci plus prêts à se casser facilement. Des fractures passé l’âge de 45 ans et une diminution de la taille de plus de 3 cm sont aussi des signes annonciateurs à ne pas négliger. Les statistiques rapportent également qu’arrivée à l’âge de 90 ans, une personne aura forcément subi une fracture du col du fémur, mais seulement un tiers pourra récupérer une fonction normale.

Comment ça se produit?

La fracture du col du fémur survient généralement après un traumatisme ou parfois lors d’une simple chute de sa hauteur. Elle se manifeste tout d’abord par une très vive douleur dans le haut de la cuisse et dans le bassin, parfois une déformation au niveau de celui-ci, une rotation externe du pied, un important raccourcissement de la jambe pouvant aller jusqu’à quatre centimètres, et bien entendu le plus souvent une impossibilité de marcher et de décoller le pied, mais parfois la fracture peut être amorcée et il est possible de marcher avec pendant plusieurs jours. Le col du fémur étant vascularisé, une fracture peut causer une mortification de la tête fémorale !

Les fractures du col du fémur sont classées selon quatre niveaux de gravité selon l’échelle de Garden: le premier niveau consiste en une simple fracture, la deuxième en une fracture avec déplacement, la suivante avec un gros déplacement et la dernière avec un important déplacement. C’est seulement après examen médical que le médecin jugera de la gravité du traumatisme. Toutefois, si l’os se casse si facilement, c’est qu’il y a de quoi être préoccupé(e). Chez les femmes, c’est couramment dû à l’ostéoporose qui survient après la ménopause. La tête du fémur est un os fragile à l’origine et devient d’autant plus frêle et cassable après cette période, du fait que les os ont plus de mal à fixer le calcium. Lors du diagnostic, votre médecin prendra aussi en compte votre état général, vos antécédents médicaux et familiaux et si vous prenez des traitements. Les habitudes de vie seront également évaluées, car l’alcool est un élément réputé aboutir à ce genre de traumatisme. N’oubliez surtout pas d’appeler les urgences de l’hôpital le plus proche au cas ça se produit.

Quel traitement ?

Le traitement de la fracture du col du fémur est presque toujours chirurgical, sous anesthésie générale, mais diffère selon que le patient est jeune ou âgé. Pour les premiers, l’intervention peut consister en une ostéosynthèse qui est une pose de prothèses pour stabiliser la fracture et la consolider. Pour les personnes moins actives elle peut consister en un changement de l’articulation fémur-bassin par une pose totale ou partielle de la hanche. Sachez cependant que la convalescence diffère d’un individu à un autre, mais comptez jusqu’à trois mois pour une guérison complète. Evitez néanmoins les rotations et les flexions (élevez la hauteur de votre chaise ou tabouret), mettez un coussin entre les jambes lorsque vous allez vous coucher (c’est dur mais ce sera pour seulement deux mois), levez-vous avec précaution et ne croisez jamais les jambes. Bien entendu, portez de bonne chaussures adaptées à votre confort et évitez toute surcharge pondérale.

L’avis du spécialiste : Catherine Dziri, gériatre

« La fracture du col du fémur peut survenir généralement après une chute de sa hauteur, qui peut être soit accidentelle (obstacle, terrain irrégulier…) soit répétée (due à une mauvaise vision, des troubles de l’équilibre, une faiblesse musculaire…). Pour le dernier cas, il est essentiel d’amener des mesures de prévention. Les habitudes de vie seront également évaluées, car l’alcool est un élément réputé aboutir à ce genre de traumatisme, mais ce n’est pas le problème principal en Tunisie. L’ennui c’est qu’on retrouve plutôt une alimentation pauvre en calcium et un déficit en vitamine D, car contrairement à ce que l’on pense, la population tunisienne ne s’expose pas tant que cela au soleil (permettant une synthèse de vitamine D). Ne négligez pas, en cas d’ostéoporose, les conseils de votre médecin qui peut-être vous prescrira un traitement médical, mais aussi une alimentation équilibrée et une activité physique. De plus, il est nécessaire de corriger sa vision et d’avoir, si nécessaire, recours à une canne afin de limiter les facteurs de risque de chutes. »