Si Senior

La thyroïde : une glande sous influence

Publié le
La thyroïde : une glande sous influence

La fatigue vous envahit jour après jour, le brouillard encombre votre cerveau, vous perdez vos cheveux, vous avez des frissons? Ou à l’inverse: vous vous emballez en deux temps trois mouvements, vous êtes en sueur, anxieuse? Votre glande thyroïde est peut-être à blâmer.

par Samantha Ben-Rehouma

Ce grand régulateur du corps permet de contrôler plusieurs fonctions de l’organisme, comme la consommation d’énergie et la température du corps…Obtenir le bon traitement est essentiel pour se sentir mieux et éviter ainsi de graves problèmes de santé.

La thyroïde est une glande en forme de papillon sur le devant du cou, sous la pomme d’Adam. Elle produit des hormones qu’une protéine transporte dans le sang. Ces hormones sont indispensables au développement du foetus et du nouveau-né, mais également à tout âge pour réguler le métabolisme des protéines, des glucides et des lipides. La thyroïde peut être le site de nombreuses maladies. Il peut s’agir d’un trouble du fonctionnement ou de la synthèse des hormones thyroïdiennes : hyperthyroïdie (les hormones sont en excès), hypothyroïdie (il y a trop peu d’hormones) ; d’une anomalie morphologique (goitre, nodule) ; d’un cancer ; d’une maladie auto-immune ou infectieuse (thyroïdite…).

Prise ou perte de poids, symptôme de trouble de la thyroïde

Un changement inexpliqué de poids est l’un des signes les plus courants d’un trouble de la thyroïde. Deux cas de figures se présentent. D’une part, une prise de poids peut être le signe de faibles niveaux d’hormones thyroïdiennes, c’est l’hypothyroïdie. En revanche, si la thyroïde produit plus d’hormones que le corps n’en a besoin, vous pouvez perdre du poids de façon inattendue. C’est alors l’hyperthyroïdie. L’hypothyroïdie est particulièrement fréquente chez la femme vers l’âge de la ménopause.

Tuméfaction du cou

Un gonflement ou un élargissement dans le cou est un indice visible d’une anomalie de la thyroïde. Un goitre peut se produire avec une hypothyroïdie ou une hyperthyroïdie. Parfois, un gonflement du cou ou nodules, des formations arrondies souvent bénignes mais qui peuvent être cancéreuses, se développent à l’intérieur de la thyroïde.

Changement du rythme cardiaque

Ces hormones influent sur presque tous les organes dans le corps et peuvent influer sur la rapidité avec laquelle le coeur bat. Les gens atteints d’hypothyroïdie peuvent remarquer que leur rythme cardiaque est plus lent que d’habitude. L’hyperthyroïdie provoque souvent une accélération des battements du coeur. Elle peut également déclencher la sensation d’un coeur battant, connue sous le nom de « palpitations cardiaques ».

Changement dans l’énergie ou l’humeur

Les troubles de la thyroïde ont un impact notable sur votre tonus et votre humeur. L’hypothyroïdie tend à rendre les gens fatigués, lents, avec en sus perte de mémoire, de concentration, de libido et souvent une dépression à la clé. L’hyperthyroïdie, quant à elle, causera de l’anxiété, de l’agitation, de l’irritabilité et des troubles du sommeil.

Chute de cheveux

Les deux troubles de la thyroïde (hypo et hyper) favorisent la chute des cheveux, quoique souvent modérée. Dans la plupart des cas et après traitement, les cheveux repoussent.

Avoir trop froid ou trop chaud

La thyroïde perturbe la capacité de réguler la température du corps. Les gens atteints d’hypothyroïdie sentiront le froid plus souvent que d’habitude. L’hyperthyroïdie aura l’effet inverse, provoquant une transpiration excessive et une aversion à la chaleur.

➤ L’hypothyroïdie peut provoquer :

– La peau sèche et les ongles cassants

– Un engourdissement ou des picotements dans les mains

– La constipation

– Des périodes menstruelles difficiles

➤ Pour l’hyperthyroïdie :

– Une faiblesse musculaire ou des mains tremblantes

– La diarrhée

– Des cycles menstruels irréguliers

Miroir, mon beau miroir

Un examen attentif dans le miroir peut vous aider à repérer une hypertrophie de la thyroïde qui nécessite la consultation d’un médecin.
Test: la tête penchée en arrière, avalez un verre d’eau. Examinez votre cou sous la pomme et au-dessus de la clavicule. Rechercher des gonflements ou des saillies. Répétez le processus plusieurs fois. Consultez un médecin sans tarder si vous voyez un renflement.

Diagnostiquer les troubles thyroïdiens

Si votre médecin soupçonne un trouble de la thyroïde, un simple examen sanguin contribuera à apporter une réponse. Ce test mesure le niveau de l’hormone de stimulation de la thyroïde (Thyroid Stimulating Hormone) TSH, une sorte d’hormone de maître qui régle le travail de la glande thyroïde. Si la TSH est élevée, votre fonction thyroïdienne est trop faible (hypothyroïdie).Si la TSH est faible, c’est que la thyroïde est hyperactive (hyperthyroïdie). Votre médecin peut également vérifier les niveaux des autres hormones thyroïdiennes dans le sang. Dans certains cas, des études d’imagerie sont utilisées et les biopsies sont prises pour évaluer une anomalie thyroïdienne.

Maladie d’Hashimoto

La cause la plus fréquente de l’hypothyroïdie est la maladie de Hashimoto : maladie auto-immune dans laquelle l’organisme s’attaque à la glande thyroïde. Le résultat est des dommages de la thyroïde, l’empêchant de produire suffisamment d’hormones. La maladie de Hashimoto apparaît parfois à la suite d’un stress ou d’une infection virale, et est héréditaire.

Maladie de Basedow

La cause la plus fréquente de l’hyperthyroïdie est la maladie de Basedow. Il s’agit d’une maladie auto-immune qui attaque la glande thyroïde et déclenche la libération des niveaux élevés d’hormones thyroïdiennes. L’une des caractéristiques de la maladie de Basedow est une protrusion du globe oculaire.

Traiter l’hypothyroïdie

Si vous êtes atteint d’hypothyroïdie, votre médecin vous prescrira probablement la plupart des hormones thyroïdiennes sous la forme d’une pilule. Cela conduit habituellement à des améliorations notables au bout de quelques semaines. La plupart des gens atteints d’hypothyroïdie devront prendre des hormones thyroïdiennes pour le reste de leur vie. Ce traitement à long terme leur procurera plus d’énergie, un taux de cholestérol plus régulier et une réduction de la perte de poids.

Qu’en est-il pour le cancer de la thyroïde?

Le cancer de la thyroïde est rare et fait partie des moins meurtriers. Le principal symptôme est une bosse ou une enflure au niveau du cou, mais moins de 10% des nodules thyroïdiens se révèlent cancéreux. Lorsqu’il est diagnostiqué, le cancer de la thyroïde est le plus souvent traité par chirurgie suivie de traitement à l’iode
radioactif ou de radiothérapie externe.

Traiter l’hyperthyroïdie

Par des médicaments antithyroïdiens, qui réduisent la quantité d’hormones produites par la thyroïde. D’autres médicaments peuvent être administrés pour réduire les symptômes tels que le pouls rapide et les tremblements. Les autres options sont l’iode radioactif ou la chirurgie, qui détruit la glande thyroïde (6 à 18 semaines). Une fois
que la glande est détruite ou enlevée par la chirurgie, la plupart des patients doivent commencer à prendre des
hormones thyroïdiennes sous forme de pilule pour éviter de développer une hypothyroïdie. La chirurgie peut également être recommandée pour les patients atteints de
nodules thyroïdiens.

Trouble de la thyroïde ou de la ménopause?

Parce que les troubles thyroïdiens, peuvent causer des changements dans votre cycle menstruel et votre humeur.
Ces symptômes sont parfois confondus avec la ménopause. Si un problème de thyroïde est suspecté, un simple test
sanguin permet de déterminer si le vrai coupable est la ménopause ou un trouble de la thyroïde, ou une combinaison des deux. Pour qui ? Tout le monde devrait être examiné pour dysfonctionnement de la thyroïde tous les cinq ans, à partir de 35 ans. Les personnes présentant des symptômes ou des facteurs de risques (hérédité), peuvent faire le test plus souvent. L’hypothyroïdie affecte plus fréquemment les femmes de plus de 60 ans.