SCT - attention aux tampons et coupes menstruelles

Syndrome du choc toxique (SCT), comprendre et prévenir

Publié le

En pleine période de règles, vous ressentez fièvre, nausées et vomissements, vous avez une diarrhée, une éruption ressemblant à un coup de soleil, des maux de tête. Et les symptômes empirent ! Vous pourriez bien souffrir d’un syndrome du choc toxique !

SCT – Réagir est vital

Si durant la période de vos règles vous ressentez une brusque fièvre, des nausées et des vomissements, une diarrhée, une éruption ressemblant à un coup de soleil, des maux de tête, retirez votre protection périodique intra-vaginales (tampons, coupe menstruelles ou éponges) et consultez immédiatement un médecin ou contactez les urgences.
 
Vous êtes face à une urgence, cette maladie peut provoquer des lésions du foie ou des poumons, voire dans les cas extrêmes provoquer le décès.
 
Nota : les protections intimes externes comme les serviettes, et les protège-slips n’ont jamais été incriminées dans les cas recensés de SCT menstruels, selon l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail française.

Comprendre le Syndrome du choc toxique

Le Syndrome du choc toxique n’est pas dû directement au tampon, à la coupe ou à l’éponge, mais au fonctionnement de ce mode de protection interne. Le sang se trouve retenu en grande quantité et le staphylocoque doré qui est présent normalement dans notre flore se sur-développe et produit une toxine. C’est cette toxine qui provoque le choc toxique.
 
En principe, notre corps produit des anti-corps protecteurs, sauf que, pour diverses raisons encore imprécises, 10% de la population n’en produit pas, en particulier des adolescentes et jeunes adultes.

Prévention du Syndrome du choc toxique

Les scientifiques précisent que « le risque de développer cette maladie, causée par une toxine bactérienne, augmente avec une utilisation prolongée d’une protection interne et/ou l’utilisation d’une protection d’une capacité d’absorption plus forte que nécessaire ».
 
Le meilleur moyen de se prémunir contre un SCT est donc de respecter les règles d’hygiène concernant l’utilisation des tampons, coupes menstruelles et éponges.
 
– A commencer par un conseil d’hygiène de base : se laver les mains avant et après le changement du tampon, de la coupe ou de l’éponge.
 
– Pour les tampons, les changer toute les 4 heures;
 
– Pour la coupe, stérilisée avant la première utilisation du mois. Ne la portez pas plus de 6 heures puis videz la et nettoyez la bien à l’eau claire avant de la réinsérer.
 
– Pour l’éponge, avant la première utilisation du mois la laver à l’eau et au savon, la rincer à l’eau claire, puis la désinfecter, l’essorer et la laisser sécher à l’air libre. Ne la portez pas plus de 4 heures, la laver avec de l’eau et du savon avant de la remettre.
 
– Dans tous les cas, préférez les serviettes pour dormir.