borderline

Trouble de la personnalité Borderline : Qu’est ce que c’est ?

Publié le

Un peu égoïstes et parfois irritables mais rien de spécifique, puis vient une situation de stress et on se trouve face à des émotions changeantes, une crise de colère sans raison et des incompréhensions ou un sentiment de victime. Souvent on les considère comme des personnes à caractère difficile mais en réalité il s’agit d’une personnalité pathologique, une personnalité borderline…

par

Près de 2 % de la population mondiale seraient touchés par le trouble de la personnalité borderline, selon l’OMS, et dont les trois quart sont représentés par les femmes. Ils sont difficiles à identifier avec une personnalité à mi-chemin entre psychose et névrose, d’où le nom borderline. Des prédispositions génétiques et des dérèglements des hormones principalement la sérotonine sont corrélés avec la manifestation de la maladie. Cependant le terrain psychoaffectif personnel est le plus incriminé dans la genèse des traits pathologiques. En effet, il semble qu’un traumatisme survenu précocement dans l’enfance : des carences affectives, des séparations, ou des abus, prédisposent d’avantage à cette maladie.

Des cocottes-minute, toujours sur le point d’exploser

La vie d’une personne borderline est un jeu de bascule entre sentiment de vide et émotions fortes. Le manque affectif gravé dans leurs esprits crée un profond problème d’estime de soi chez ces personnes avec comme conséquence une sensation de rejet et de vide chronique. C’est ainsi qu’ils connaissent une instabilité relationnelle avec les autres en plus du faites qu’ils gèrent mal leurs crises de colère. Les relations peuvent connaître des moments de calme apparent, mais sont le plus souvent marquées de conflits.
L’ennui est difficilement supporté en cas de personnalité borderline. Pour combler ce vide affectif ressenti, ces individus cherchent souvent l’aventure et les inducteurs de sentiments forts en allant des dépenses exagérées et de la boulimie pour arriver à des conduites à risques tels la sexualité non protégée et l’abus de toxiques. Ce sont, en effet, les envies d’agir qui prennent parfois forme sous le coup de l’impulsivité, et qui font la gravité de ce trouble.
 
Pour simplifier, la personne borderline vit des angoisses permanentes d’être délaissée et sont capables de manipuler leur entourage pour calmer ces angoisses. Chose pas toujours aussi évidente, une dépression fait suite aux impulsivités avec des idées suicidaires, des actes d’auto-violence et d’automutilations.
 
Maladie au long court, le trouble Borderline est une toujours une épreuve de vie, tant pour la personne atteinte que pour son entourage. Toutefois, l’écoute et l’échange sont souvent un moyen de faire face ensemble à la maladie.