Vivre à Deux

L’amour fou : Un amour aux milles facettes

Publié le
L’amour fou : Un amour aux milles facettes

L’amour est polymorphe, il a plusieurs visages. Beaucoup rêvent de l’amour amoureux et d’autres le fuient. Certains l’ont trouvé, d’autres le cherchent encore. Il est souvent vécu comme le plus grand des bonheurs pour les uns, ou un enfer pour les autres…

par Bel Hassen Rekik

L’amour qui détruit

« Je ne peux me passer de lui. Je ne peux me passer de son odeur. Je ne peux vivre sans lui. Je ne suis plus moi- même ».
Pour la majorité d’entre nous, amour fou rime avec dépendance. En effet, l’amour fou, c’est bien souvent le manque de l’autre, une intensité de sentiment que la raison ne peut plus contrôler, un raz de marée qui bouleverse notre vie. On en vient à dire ou faire des choses insensées que l’on paiera très cher plus tard. Les personnes qui se jettent à corps et coeur perdu dans une relation passionnelle et destructrice sont pour la plupart dans la répétition d’un schéma qui les renvoie au passé, au drame de leur enfance. Un schéma répétitif, car ce n’est pas la première fois que l’individu vit une histoire passionnelle de cette teneur. Il est des êtres qui ne peuvent vivre que dans l’intensité, au point de se brûler définitivement les ailes. Plusieurs hypothèses originelles peuvent expliquer ce comportement récurrent !
Des parents qui n’ont pas démontré leur amour (parents froids, distants ou bien dévalorisants) : l’individu ne saura pas ce qu’est le véritable amour, celui où nous sommes respectés (et il ne pense pas mériter mieux). Il subira donc des situations amoureuses douloureuses. Il ne connait pas les limites et ne sait pas se faire respecter. Il ne sait pas qu’on peut l’aimer en l’estimant en l’écoutant, en le protégeant. Il ne sait pas qu’être aimé vraiment, c’est avoir quelqu’un qui veille à notre bonheur. Le fou amoureux ne peut pas vivre autre chose, comme s’il pensait ne pas mériter mieux. Jusqu’au jour où il décidera de prendre soin de lui en allant consulter un spécialiste.

L’amour qui transcende

Et puis, il y a des amours fous qui nous guérissent, des amours fous qui nous portent, des amours fous qui nous révèlent. L’amour fou n’est pas seulement un amour qui détruit, il peut être aussi un amour qui nous fait du bien.
Indéniablement, l’amour fou qui transcende nous donne de l’énergie pour oser vivre, pour véritablement être soi- même. Cet amour est une énergie qui nous permet d’aller plus loin, de nous dépasser, de nous révéler. De ces amours fous, une chose est certaine, c’est qu’ils nous initient et nous enseignent. Qu’ils soient destructeurs, nous serons interpellés, nous finirons par aller consulter pour comprendre et nous en sortir. Qu’ils soient transcendants, et ils nous permettront de nous dépasser, de nous réaliser, de vivre pleinement, de vivre follement.

Jalousie : c’est la dose qui fait le poison !

Ce sentiment qui anime chacun d’entre nous n’a pas que des aspects négatifs. La crainte de perdre ce que l’on aime est tout à fait légitime et va dans le sens de note intérêt personnel et donc de notre survie. La jalousie débute très tôt chez le jeune enfant : contre son père pour le petit garçon et contre sa mère pour la petite fille. Cette jalousie au centre du complexe d’Oedipe permet à l’enfant d’évoluer affectivement. Pour garder l’amour de son parent du sexe opposé, il va s’identifier à son rival et le prendre comme modèle. C’est ce qui lui permettra de grandir et de mûrir. La jalousie peut provoque une certaine émulation et provoquer un processus de dépassement personnel. Jusqu’à là, ce sentiment de convoitise qui pousse à agir, apparaît comme tout à fait bénéfique. Il cesse d’être positif lorsque naissent des pulsions d’agressivité qui perturbent les relations avec les autres ou qui engendrent une trop grande souffrance personnelle.
Sur le plan amoureux, la jalousie est un pare-feu contre les tentations d’infidélité de son partenaire : aucune union monogame n’y échappe. On peut même dire que l’absence totale de jalousie est suspecte. D’après les psychologues, elle indique un manque de défense de ses propres intérêts… ou une indifférence totale.

L’amour fou peut

  • Nous faire décider de changer de vie, de pays, de profession.
  • Nous décider à oser dire « je t’aime » à quelqu’un que nous aimons depuis longtemps sans jamais avoir osé lui avouer.
  • Nous faire relever des défis
  • Nous révéler notre véritable chemin
  • Nous révéler notre talent