Vivre à Deux

Tout un monde d’amour

Publié le
Tout un  monde  d’amour
par Amel Mnakbi

Et en Tunisie ?

Les tunisiens ne déméritent quand il s’agit de célébrer dignement la Saint-Valentin. Bien au contraire, depuis quelques années, aux dires des commerçants, le budget que les tunisiens consacrent aux cadeaux et pour emmener leurs chères et tendres au restaurant est en constante croissance pour atteindre une moyenne de 70 dt. Les stars des ventes ne sont autres que les fleurs, en pôle position, suivies du chocolat et du parfum. Les belles ne lésinent pas non plus sur les moyens pour faire plaisir à leurs chéris : parfums, vêtements et accessoires ont leur préférence.

La Saint-Valentin, une fête païenne

Aux origines de la Saint Valentin, on trouve un rituel, nommé Lupercales ou fête de la fertilité, qui était célébrée par les romains le 15 février. Les couples ainsi formés devaient passer un an ensemble. Jugeant cette fête païenne inconcevable, l’Église catholique, remplaça ce dieu par un Saint martyrisé et décapité un 14 février : Saint-Valentin.

C’est en Angleterre, au 14ème siècle que la fête est attestée dans une œuvre du créateur de Roméo et Juliette, William Shakespeare. Ce n’est que plus tard que la Saint Valentin va toucher le reste des pays européens.

Les rituels de la Saint Valentin

La Saint Valentin est l’occasion pour un couple de s’offrir des présents : des plus simples comme les fleurs, aux plus onéreux comme les bijoux, de s’envoyer des billets doux, de se retrouver autour d’un dîner aux chandelles…  Blaise Pascal estimait que «vérité en deçà des Pyrénées, erreur au-delà». Rien n’est plus vrai!  Chaque peuple apporte sa propre contribution, sa propre interprétation à ce rituel.

En Asie …

Ainsi, au pays du Soleil Levant, il n’y a pas uniquement une mais bel et bien deux Saint Valentin !
Autre détail surprenant : ce sont les japonaises qui offrent un cadeau à leurs fiancés mais pas seulement. L’heureuse personne peut être un voisin, un collègue de travail, un ami, un patron… Généralement, elles offrent du chocolat ou une autre confiserie. Les nippones offrent deux types différents de chocolats : le «giri-choco» (pour les amis, les patrons, et les collègues), giri en japonais voulant dire obligation. Ces chocolats n’ont aucune symbolique romantique mais sont offerts à des hommes de valeur que la femme apprécie vraiment et non par simple courtoisie. Le «honmei-choco», ou chocolat du favori, est quant à lui préparé par les femmes elles-mêmes et offerts à leurs amoureux. La deuxième fête de la Saint Valentin japonaise, se déroule un mois après la première, à savoir le 14 mars, communément appelé «the white day», le jour blanc. À cette date, les messieurs sont tenus d’offrir à leur tour un présent aux femmes qui un mois plus tôt leur ont offert du chocolat.

Toujours en Asie, mais cette fois-ci en Thaïlande où la Saint Valentin est le jour de mariage par excellence. Des milliers de thaïlandais se retrouvent dans les temples pour célébrer des mariages collectifs.

La Chine ne déroge pas à la règle si ce n’est qu’elle possède sa propre fête des amoureux. Il s’agit du «Qi Xi», littéralement «La Nuit du septième mois » ou «Le Jour du double sept». Cette fête tire son nom du fait qu’elle a lieu le septième jour du septième mois lunaire du calendrier chinois. Elle repose sur une légende qui conte l’amour impossible d’une fée tisserande et d’un mortel vacher séparés par la Voie lactée. Chaque année, le même jour, des oiseaux forment une passerelle à travers celle-ci pour que les deux amoureux puissent se retrouver.
On retrouve une fête issue de cette même tradition au Japon, la Ta-nabata. Certains couples chinois se rendent aussi dans un temple, «the matchmaker», près d’un lac à l’ouest de Hangzhou, dans lequel ils brûlent des bâtons d’encens et font des prières au dieu Yue Lao pour un mariage heureux.

En Amérique latine…

En Amérique latine, les dates de la fête des amoureux varient. Au Brésil, c’est le lendemain de la Saint Antoine, saint patron des amoureux, c’est-à-dire le 12 juin.
Les brésiliens célèbrent alors le Dia dos Namorados.
En Colombie, durant deux jours, le troisième vendredi et samedi du mois de septembre, les jeunes et les moins jeunes rendent hommage à l’amour mais également à l’amitié.

En Europe…

En Roumanie, les roumains fêtent le Dragobete, une créature mythologique qui se rapproche de Cupidon ou d’Éros. Célébrée le 24 février dans les différentes villes et villages du pays, cette fête marque l’arrivée prochaine du printemps. Durant cette fête, vêtus de leurs plus beaux habits, les jeunes filles et les jeunes hommes se rencontraient devant l’église et allaient chercher des fleurs dans les bois et les prés.
Dans le partie sud de la Roumanie, après avoir cueilli des fleurs, chaque jeune fille retournait au village en courant, poursuivie par un jeune homme auquel elle plaisait. Si le jeune homme la rattrapait et s’il lui plaisait, celle-ci l’embrassait en public. C’était le signe de leurs fiançailles pour une année ou plus, voire d’un mariage à l’automne.

La Russie quant à elle, a instauré une fête alternative à la Saint Valentin jugée «trop occidentale et commerciale». Cette fête russe de l’amour s’inspire d’une légende du 13ème siècle, l’histoire du prince Piotr, qui, gravement malade, fut soigné par la paysanne Fevronia. Le prince épousa sa bienfaitrice et renonça au trône pour rester à ses côtés. Cette fête est célébrée le 8 juillet, date à laquelle les deux amoureux sont morts.

Quel que soit le peuple, quel que soit le lieu, l’amour est à l’honneur peu importe sa manifestation. Qu’il s’agisse d’un amour amical ou d’amour passionnel, le monde entier rend hommage à ce sentiment pour le plus grand bonheur de l’humanité.

Saint Augustin disait : «la mesure de l’amour est d’aimer sans mesure» sur ces sages paroles nous vous souhaitons une joyeuse Saint Valentin et que vos amours soient heureuses !