schéma émotionnel

Pourquoi attire-t-on toujours le même genre de personnes ?

Publié le

On est souvent séduits par des profils psychologiques qui se ressemblent, des caractères similaires, des physiques typiques, une attitude réconfortante…

par

Vous allez penser que c’est une question de gout et de penchant naturel car tout le monde à un type de femme ou d’homme, mais finalement ces choix prédéterminés pourraient aller plus loin, pour devenir symptomatiques, voire pathologiques.

Se plaire dans son malheur

Ce phénomène du recours à la redondance émotionnelle procure de la satisfaction à ses adeptes. Le fait d’éviter la surprise, et de répéter instinctivement le même schéma émotionnel, devient porteur d’un sentiment de « sécurité ». En effet, revivre les mêmes expériences plusieurs fois est lié à « un système de croyances » bien ancrées dans notre inconscient, qui s’est développé au cours de notre histoire personnelle.
Ceci est lié aux souvenirs lointains qui sommeillent en nous depuis l’enfance. L’environnement socioculturel, l’éducation, l’entourage, et surtout la relation avec les parents créent des repères émotionnels chez l’enfant une fois adulte. C’est les premières personnes qui lui apprennent leurs valeurs grâce à l’amour qu’elles donnent. Quand le passé de l’enfant est synonyme de blessure, de manque de reconnaissance ou de tendresse maternelle/paternelle, chercher à se créer le même scénario devient un besoin, voire même une nécessité spontanée. C’est la seule situation que la « victime » connait, et qu’elle sait comment gérer, vivre et survivre.

Un scénario réconfortant

Avoir reçu de l’un des parents un amour excessif, du rejet, de l’abandon, de la pression, de la violence, ou tout autre émotion déséquilibrée, peut devenir la norme sentimentale une fois adulte. La relation avec les parents durant la croissance (surtout pendant l’enfance et l’adolescence) laisse son empreinte à jamais, ce qui affecte nos relations même étant mature ou âgé. Le contraire est aussi vrai : si l’enfant a reçu de l’affection, de l’écoute, du soutien et de la compréhension, il va exiger ce confort d’une manière innée auprès de son partenaire. Ceci dit que ce n’est pas une équation sans faille, mais ce schéma de cause à effet triomphe souvent et plonge la personne dans un cercle vicieux de souvenirs revécues.
 
Le cercle vicieux créé par ce choix récurent provient du schéma émotionnel ancré depuis l’enfance ce qui conditionne nos comportements plus tard dans l’âge mature. Si l’enfant a été rejeté par l’un des parents, il va plus tard chercher le rejet chez les autres, et arriver même à le recréer inconsciemment, pour se sentir en sécurité, car c’est le seul degré d’amour qu’il a reçu. Il sera incapable de s’identifier autrement. Il va donc essayer sans cesse de gagner l’amour de l’autre et sa validation. Sa quête de l’amour ne sera jamais saine, et il cherchera à convaincre l’autre par sa personnalité, jusqu’à arriver à mendier son intérêt afin d’arriver à la même situation qu’il a vécu auparavant : le rejet.

Rompre avec son passé et se libérer des souvenirs de l’enfance

Certaines personnes échappent au piège du schéma émotionnel, grâce à la reprise de la confiance en soi, et un traitement psychique qui induit à la modification de la sélection innée. Pour trouver un substitut à cette auto-identification faussée, le passé doit être réparé afin de pouvoir enfin reconnaître sa valeur en dehors de l’autre. Vous devez donc fouiller dans votre passé pour savoir d’où vient cette quête des relations toxiques qui vous mènent souvent à l’échec sentimental.
Pour corriger votre attitude et vos choix, et pour vous libérer de l’emprise de vos souvenirs enfouis de l’enfance, vous devez prendre conscience du besoin affectif qui conditionne votre vie amoureuse.