Vivre à Deux

Sommes-nous faits pour vivre ensemble ?

Publié le
Sommes-nous faits pour vivre ensemble ?

Les hommes et les femmes sont-ils faits pour vivre ensemble ? La question se pose aujourd’hui avec plus d’acuité que d’habitude car nous vivons dans un monde qui n’hésite pas à confondre les genres.

par Salem Djelassi

La question du rapport entre les hommes et les femmes se pose aujourd’hui autrement. A tort ou à raison il y a aujourd’hui une Notion qui fait l’actualité scientifique sociale et psychologique surtout : celle du genre. L’année dernière au grand musée de Marseille » Muceum » se tenait une exposition internationale qui porte le titre :  » Au Bazar du genre  » et voici comment l’historienne Michelle Perrot définissait la question du genre dans le catalogue de l’exposition :  » Le genre ? Pas seulement une catégorie d’analyse grammaticale.

Pas seulement les hommes et les femmes dans leur altérité, mais la différence des sexes telle que les  cultures l’inscrivent dans des corps changeants au cours des temps. Car les corps ont une histoire tout comme le regard que nous portons sur eux dans leur représentations et leur matérialité même ». Ce qui revient à dire en substance  que le sexe marque les corps mais il ne dicte rien aux individus qui le portent.

Voici donc le sujet qui fait la grande actualité et entraîne dans son sillage les débats sur l’homosexualité ou celui des femmes dominatrices. Le succès du film « la vie d’Adèle » de Abdellatif Kechiche ou celui du roman  « Cinquante nuance de Grey » ne sont pas fortuits. Cette nouvelle manière de considérer les hommes et les femmes mettra-t-elle fin à l’éternelle querelle entre le sexe fort et le sexe faible ?

Nous mènera-t-elle vers le « sexe unique » ?

La notion est relativement récente et l’avenir nous le montrera mais nous avons cru bon d’en informer nos lecteurs

Déjà les hommes et les femmes (ou certains hommes et femmes) avaient du mal à s’entendre dans un rapport classique des choses avant qu’ils ne comprennent qu’ils sont un genre et pas un sexe fort ou faible. Sont-ils faits pour s’entendre ? Rien n’indique une réponse affirmative lorsqu’on regarde ne serait-ce que le nombre de divorces croissant.

Et en Tunisie ?

En Tunisie par exempte, on a atteint les quelques 40 % des mariages qui tombent à l’eau.
Causes principales ? Les femmes accusent les hommes de ne pas être des hommes, qu’ils sont faibles, égoïstes et irresponsables. Les hommes disent que les femmes ont perdu leur féminité qu’elles sont devenues très autoritaires et masculines, irascibles et impossibles à combler.

Les premières élections en 2011 (et qui ont abouti au gouvernement de la Troïka) ont démontré un fait important de cette terrible mésentente en Tunisie. Rappelons-nous la question qui a étonné plus d’un :  » Pourquoi des hommes qui ne faisaient même pas la prière, qui étaient des ivrognes notoires ont-ils voté le parti Islamiste ?  » Et aujourd’hui le fait est reconnu. « Parce que ce sont des hommes qui souffrent de l’autoritarisme de leurs femmes et qui croient que le parti Islamiste leur rendrait leur dignité en jetant aux oubliettes le Code du statut personnel  » dit Hédi Ouanès, universitaire.

D’une part, des hommes qui cherchent un parti qui les défend et, de l’autre, des femmes qui cherchent à préserver  leurs acquis qui étaient carrément menacés. La suite, tout le monde la connaît. C’était  pour la première fois que cette querelle ou cette mésentente hommes femmes se transpose sur le plan politique et tente de s’exprimer par les urnes .

La politique d’accord, mais où est le sexe qui est censé rapprocher les hommes et les femmes ? Justement c’est là où ça semble coincer ! Car la vie sexuelle des couples subit une énorme distorsion à cause des vicissitudes du quotidien et de l’arrivée des enfants.

« Nous sommes réellement éreintées, nous les femmes ! s’exclame Rafida. On ne peut pas être en forme au lit  après une journée de boulot stressant, des enfants qu’ils faut surveiller et un dîner à préparer ! Même si on trouve de l’aide et qu’on a la chance de tomber sur un bonhomme qui met la main à la pâte, ce n’est pas toujours évident !  »

« Lorsque j’étais célibataire, j’avais une vie sexuelle beaucoup plus riche, dit Riadh. Une fois marié, avec un enfant surtout, j’ai l’impression que ma femme a oublié ce que le mot vie sexuelle veut dire.

Si vous voulez mon avis, elles ne se marient que pour avoir des enfants et si elles pouvaient avoir des enfants toutes seules, elles ne nous épouseraient pas, nous les hommes. Non les hommes et les femmes ne sont plus faits pour s’entendre ».

Toujours selon notre universitaire,  il s’agit d’une crise identitaire qui empêcherait les hommes et les femmes de s’entendre, « il y a une dilution de la notion du sexe dans la société de consommation.

Cette dilution est aggravée par la confusion du genre !  On ne sait plus qui est qui dans la maison ! Qui représente l’autorité et le sexe fort. Le père ou la mère ? Même les enfants sont parfois déboussolés ! Il y a des schémas ou des repères naturels qui ont été perdus et c’est ce qui entraîne tout ce capharnaüm. Il y a deux natures différentes qui, au lieu de se compléter, se sont mises à s’affronter. C’est la où réside le problème à mon sens ».

La communication dans le couple est-elle devenue impossible ?

En tout cas, selon le psychothérapeute américain John  Grey, elle serait source de malentendus. C’est ce qu’il,explique dans son livre  » Les hommes viennent de Mars les femmes de Venus « .

Voici une présentation du livre par l’éditeur : « Selon John Gray un homme et une femme n’ont ni la même conception de l’amour, ni le même code comportemental ou linguistique pour l’exprimer.

Les dissemblances sont si fortes que, dans “Les hommes viennent de Mars, les femmes viennent de Vénus”, le psychothérapeute John Gray n’hésite pas à les comparer à des êtres débarqués de deux planètes différentes : Mars pour les hommes, qui importent dans la sphère affective les valeurs de l’action, du pouvoir, de la compétence; Vénus pour les femmes, qui privilégient l’expression des émotions, l’harmonie des échanges, la créativité. 

Jusque-là, rien de nouveau. Mais si ce thérapeute est devenu un phénomène aux Etats-Unis (8 millions d’exemplaires de son best-seller vendus), c’est qu’il a le génie d’expliquer simplement ce qui nous semble si compliqué à saisir chez l’autre.

Certes, ses pistes comportementales ne constituent pas la garantie de réussir parfaitement sa relation de couple, mais il paraît évident que, sans elles, on est assuré de la rater. »

Sommes-nous faits pour s’entendre vraiment lorsque chacun vient d’une planète ? Très difficile à dire vrai! Mais il y a toujours le moyen de faire de la place à un autre même s’il vient d’une autre planète. Il est temps d’avoir le courage de se remettre en question !