water dress une robe d'eau

WATER DRESS : quand l’ingénierie et le design font bon ménage !

Publié le

Suite aux progrès technologiques accompagnés du style vestimentaire qui ne cesse d’évoluer en parallèle avec l’imagination des stylistes partout dans le monde, les chanteurs et chanteuses nous surprennent quotidiennement avec leurs costumes les plus qu’extravagants

par

On a assisté à la robe entièrement faite de viande de Lady Gaga, à la jupe couverte d’ampoules lumineuses de Taylor Swift ou encore au soutien-gorge pulvériseur de chantilly de Katy Perry.
Jusqu’au jour où la chanteuse allemande Helene Fischer décide de voler la vedette à toutes ces artistes: en portant une robe créée entièrement d’eau !

Comment fonctionne la robe ?

concert d'Helen Fischer
Helene Fischer, une chanteuse Pop allemande, l’a non seulement porté mais elle a dansé, sauté et fait le hula-hoop avec!
Cette robe, invention Québécoise de l’entreprise 45 Degrees qui est une division du Cirque de Soleil, a été créée par le styliste Nicolas Vaudelet.
Nicolas révèle que le processus de la confection de la robe a pris approximativement 8 mois, de l’élaboration de l’idée aux dernières retouches! Il ne manque pas de plaisanter sur le sujet, comparant la durée de la fabrication à «la durée de la grossesse d’une femme qui va perdre les eaux à la fin». La robe, qui n’est autre qu’une combinaison en dentelles nude, minutieusement cousue en forme d’éclaboussures d’eau par Alain Spooner, l’adjoint du créateur de costumes, est équipée d’une ceinture qui comporte quatre tuyaux d’où l’eau en gicle. Ces tuyaux sont connectés à trois réservoirs installés sous la scène du stade où Helene Fischer a donné son concert. Le produit final révèle le génie de ingénierie.
 
Préparez-vous à être abasourdis: Ces réservoirs contiennent une quantité considérable de 2000 litres d’eau!
 

Quelques soucis de fonctionnement

robe d eau d'Helen Fischer

Nicolas Vaudelet, dans une interview avec Vice Québec, révèle que la robe a été conçue au moindre détail minime et plusieurs corrections ont été faites car l’eau ne se dispersait pas comme le croquis l’avais présumé, initialement. Elle ne faisait que couler sur le sol.
Et comme l’eau est transparente, il y a eu certains problèmes au niveau de la visibilité de la forme de cette robe pour les spectateurs. Ils ont donc ajouté de l’air pour rendre l’eau plus blanche avec la lumières des projecteurs focalisés dessus.
Le styliste a informé qu’il fallait huit heures par jour pour chauffer l’eau à environ 35 degrés pour que la chanteuse soit à l’aise avec la température.
Outre la forme particulièrement resplendissante de ce costume un peu trop particulier, nous espérons que ces litres d’eau soient encore consommables après utilisation. Tant de gaspillage, ce n’est pas bien quand même! Aura-t-on une autre star qui nous surprendra avec un costume plus original que celui-ci? Une combinaison robotique interactive ou une jupe cracheuse de feu? Plus rien ne nous étonne.